© Bioparc de Doué-la-Fontaine
Actualités

Comment les parcs zoologiques essayent de nous faire passer le temps ?

Après bientôt un mois de confinement, le temps peut paraître long pour certains. Pour nous divertir et nous aider à surmonter l’ennui, les parcs zoologiques fourmillent d’idées intéressantes grâce aux différents réseaux sociaux.

Tous les parcs ou presque, donnent des nouvelles de leurs protéger quotidiennement, à travers des photos et des vidéos postées par les soigneurs encore présents sur place comme c’est le cas par exemple au ZooParc de Beauval, au Zoo de Labenne ou au Zoo-Parc des Félins, les 3 vallées.

Certains d’entre eux ont choisi la pédagogie, comme le Zoo d’Amiens qui, chaque lundi depuis le début du confinement, propose des activités pédagogiques et ludiques sur le thème du zoo, principalement à destination des enfants mais qui peuvent également convenir aux parents. Le Safari de Peaugres propose sur Facebook des coloriages d’animaux à télécharger et à imprimer pour amuser les plus jeunes mais aussi différents jeux (devinettes, quiz, exercices). Le Parc Zoologique de Paris quant à lui, tente de répondre aux questions que l’on peut se poser sur le Covid-19 et les animaux

D’autres parcs ont décidé de lancer des lives, comme le ZooSafari de Thoiry ce mardi, qui a organisé le goûter des lémuriens en direct sur Instagram et qui propose l’entrainement médical d’une panthère de Chine demain (jeudi 16/04) à 14h, toujours sur Instagram. Le Bioparc de Doué-la-Fontaine lance une fois par semaine un live Facebook où il sera possible de poser des questions auxquelles l’équipe du parc se fera un plaisir de répondre. Ca débute ce vendredi 17 avril à 14h, en direct depuis la plus grande volière d’Europe. Le Parc Zoo du Reynou nous a fait vivre en direct le nourrissage commenté des lémuriens samedi dernier mais aussi des ours polaires ce mercredi après-midi.

© ZooSafari de Thoiry

Vous l’aurez compris, la vie au sein des parcs zoologiques continue et il faut rester connecté sur les réseaux sociaux pour continuer à suivre leurs actualités mais également apprendre des petites anecdotes sur les pensionnaires à poils, à plumes ou à écailles qui peuplent nos parcs français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *