logo zoo des 3 vallées
Actualités

Fermeture définitive du zoo des 3 vallées

Ce vendredi 23 octobre 2020, la préfecture du Tarn a confirmé la décision de fermeture « définitive » du zoo des 3 vallées.

Cette fermeture a été demandée par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, suite à de nombreux signalements mais également un contrôle inopiné effectué le 19 octobre dernier au sein du zoo. Ce contrôle aurait confirmé des « manquements majeurs » au sein de l’établissement, « mettant en danger les animaux, mais également le personnel et les visiteurs de ce site ».

Le rapport réalisé suite au contrôle met au jour de nombreux manquements tel que l’absence d’eau, de nourriture, ou un manque de soigneurs. Il souligne également la présence d’infrastructures non adaptées et dangereuses pour les animaux. On parle  » d’abri de nuit insalubre pour les oiseaux de la grande volière « , de « cabane en bois vétuste pour les primates », de  » clôture inadaptée pour les girafes » mais aussi de « perchoir de repos présentant des risques d’effondrement susceptible de blesser les lémuriens ».

L’intégralité des animaux du parc (600 selon le zoo) devront être transférés d’ici à 30 jours dans d’autres structures zoologiques capables de les accueillir et fonctionnant correctement. A ce sujet, l’Etat sera particulièrement attentif et vigilant quant à la destination de chaque animal ainsi que sur les conditions des transferts. « Je ne tolérerai pas que les règles en matière de bien-être de la faune sauvage captive ne soient pas respectées en France. Il en va de la vie des animaux concernés », a déclaré Barbara Pompili, qui a également évoqué des « animaux faméliques » et des « enclos insalubres ».

Du côté du Zoo-Parc des Félins les 3 Vallées (à ne pas confondre avec le Parc des Félins situé en région parisienne), l’actuel propriétaire et ancien propriétaire du Zoo de Pont-Scorff en Bretagne se défend et dénonce une campagne de dénigrement concertée et se dit victime d’un complot.

Cette décision forte intervient un mois seulement après les mesures annoncées par le ministère de la Transition écologique en faveur du bien-être de la faune sauvage captive (fin progressive des animaux sauvages dans les cirques itinérants, fin de l’élevage d’orques et dauphins dans les delphinariums et fin des élevages de visons en France). La Ministre avait également évoqué sa volonté de soutenir l’effort collectif des parcs zoologiques dans leurs missions et de sanctionner les établissements ne respectant pas la réglementation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *