© Zoo d'Amnéville
© Zoo d'Amnéville
Actualités

Le Zoo d’Amnéville signe la fin du spectacle Tiger World

Dans un souci de renforcement de sa mission pédagogique, le Zoo d’Amnéville signe la fin du spectacle Tiger World.

Communiqué de presse

Le Zoo d’Amnéville va mettre en place un nouveau programme d’animations pédagogiques dès le début de l’année 2021 pour impliquer davantage le public du parc animalier dans des activités d’éveil autour de la protection des espèces. Une décision qui intervient après plusieurs mois de réflexion sur la meilleure façon de renforcer la mission de conservation et de sensibilisation du parc animalier.

« Le public des Zoos a changé, il ne veut plus être un simple spectateur mais s’impliquer dans la conservation des espèces. Il veut que sa visite ait un sens », explique la nouvelle présidente Anne Yannic.

Pour permettre au public de mieux partager le quotidien des animaux, les équipes pédagogiques et animalières ont développé de nouveaux modules participatifs. Les ateliers « Soigneur d’un jour » vont ainsi être étendus à davantage d’espèces gravement menacées comme les girafes de Nubie, les lycaons ou encore les timides loups à crinière.

Les présentations existantes ayant vocation à mettre en scène des comportements naturels des animaux (otaries et rapaces), seront complétées par des exposés pédagogiques. Le spectacle « Tiger World » sera remplacé par une présentation des tigres dans des espaces paysagers spécialement conçus pour l’observation des fauves à l’heure du repas et permettre des discussions avec les soigneurs sur leurs mœurs ainsi que sur les menaces qui pèsent sur eux.

Convaincu du rôle essentiel des parcs animaliers pour sensibiliser aux enjeux du maintien de la biodiversité, la direction du Parc Zoologique est actuellement en discussion avec les écoles et établissements universitaires de la région pour permettre davantage de visites thématiques à but pédagogique et de partenariats à but scientifique.

« Nous continuons à explorer toutes les pistes possibles pour donner la priorité à l’éducation des générations futures, afin qu’elles soient en mesure de mieux appréhender les défis qu’impose un monde plus pérenne », conclut Anne Yannic.

Pour rappel, « Tiger World est une immense salle thématique de près de 2000 places qui accueillait un spectacle de tigres, apparenté à ce qui se fait dans un cirque traditionnel, le tout dans un décor grandiose agrémenté d’effets spéciaux en tout genre. Souvent décrié, plusieurs pétitions ont circulé pour mettre fin à ce spectacle. C’est chose faite désormais, reste à savoir comment sera transformé l’édifice qui a coûté plus de 15 millions d’euros au parc lors de sa construction et qui lui a valu son exclusion de l’EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *