Mammifères

Suricate

Présentation : Le suricate est un petit mammifère carnivore qui vit en grands groupes familiaux dans des terriers au cœur de la savane Africaine.

Nom Scientifique : Suricata suricatta

Classe : Mammifère

Ordre : Carnivore

Famille : Herpestidé

Sous-famille : Herpestiné

Taille : De 25 à 35 cm de long et une queue de 20 à 25 cm

Poids : de 650 à 750 grammes

Longévité : De 10 à 12 ans et jusqu’à 15 ans en captivité

Habitat : Les suricates vivent en groupes familiaux de plusieurs dizaines d’individus, dans les savanes arides et semi-désertiques de Namibie, Afrique du Sud, Botswana et Zimbabwe.

Alimentation : Le suricate est carnivore à tendance insectivore, il peut se nourrir de petits rongeurs, de scorpions, d’œufs, de serpents (dont il est immunisé contre la plupart des venins) ou encore plus rarement de petits oiseaux.

Reproduction : Le suricate fait partie des espèces très prolifique et ils peuvent se reproduire toute l’année. La femelle peut avoir jusqu’à 3 portées par an composées de 2 à 5 petits. La gestation dure environ 11 semaines. Les petits naissent au cœur du terrier et sont aveugles et sourds. Ils sortent au bout de deux semaines et son sevrés vers l’âge de 10 semaines. La maturité sexuelle intervient dès l’âge d’un an.

Menaces : Le suricate n’est pas menacé, il vit dans des régions relativement reculées d’Afrique. Cependant, il représente une proie pour les chacals, les serpents ou les rapaces.

Population : Inconnue

En parc zoologique : Le suricate fait partie des espèces les plus communes en parc zoologique, sa petite taille et son succès auprès du grand public en font une espèce incontournable. En France, on peut le trouver presque dans tous les parcs comme par exemple à Biotropica, à la Vallée des Singes, à Planète Sauvage, au Zoo de Champrépus, à la Réserve Zoologique de la Haute-Touche, au Parc animalier d’Auvergne ou encore au Zoo de Labenne. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui présentent des suricates.

 

Le saviez-vous ? Le suricate est aussi surnommé la « sentinelle du désert ». En effet, dans un groupe de suricates, un ou plusieurs d’entre eux (à tour de rôle), surveillent les alentours pendant que les autres creusent ou se nourrissent. Ils se dressent sur leurs pattes arrières et guettent l’horizon et le ciel à la recherche d’éventuels prédateurs. Si l’un de ces derniers est repéré, la sentinelle émet une sorte d’aboiement pour prévenir le groupe et tout le monde se réfugie dans le terrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *