© Marie DEMOULIN
Actualités

Naissance de pandas roux au Parc animalier d’Auvergne

Le 19 juin dernier, le Parc animalier d’Auvergne a eu l’immense plaisir d’apprendre la naissance de deux petits pandas roux.

Après 130 jours de gestation, c’est la femelle Mushu (rendue célèbre au parc l’an dernier après une fugue de quelques jours) qui a donné naissance à ces deux petits êtres. En juin 2019, elle avait déjà donné naissance à un petit, Shifumi, qui est à l’origine du premier championnat de France de shifumi organisé par le Parc animalier d’Auvergne en septembre prochain.

Les deux petits et leur mère se portent bien à l’heure actuelle et le parc indique « qu’un bébé panda roux est en effet très fragile à la naissance et nécessite de sa mère une présence de tous les instants. » Pour l’instant, ils sont invisibles des visiteurs, à moins d’être présent au moment où la mère les déplacent d’un nid à l’autre. L’équipe du parc ne connaît pas encore le sexe des deux petits qui restent bien au chaud, collés l’un à l’autre.

© Parc animalier d’Auvergne

On estime la population de pandas roux sauvages à environ 10 000 individus, ils sont donc extrêmement menacés dans la nature. Le panda roux est classé En danger d’extinction (EN) sur la liste rouge de l’UICN. Le Parc animalier d’Auvergne accueille donc des pandas roux dans le cadre d’un Programme d’Elevage Européen (EEP) au même titre que de nombreux parcs zoologiques en France.

© Parc animalier d’Auvergne

Au rayon des bonnes nouvelles, le parc a annoncé une deuxième naissance chez les cerfs de Thorold. Le Parc animalier d’Auvergne est le seul à présenter cette espèce en France qui n’est visible que dans 10 parcs zoologiques en Europe. Dans la nature, il n’en resterait que 7000. La première naissance avait eu lieu le 8 juin dernier et c’était une première en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *