© ZooParc de Beauval
© ZooParc de Beauval
Actualités

Un girafon voit le jour au Zoo de Beauval

Ce dimanche 11 juillet 2021, un petit girafon mâle prénommé Melman est né en plein milieu de l’après-midi, dans le bâtiment de la plaine africaine et sous les yeux de certains visiteurs chanceux.

Melman mesure 1m70 et pèse déjà 55 kilos. Il se porte très bien tout comme sa maman Binti dont c’est le premier petit. Il est né après 15 mois de gestation, c’est l’une des plus longues du règne animal.

La femelle a perdu les eaux en plein milieu de l’après-midi, dans la plaine africaine du Zoo de Beauval. L’équipe de soigneurs a donc décidé de rentrer le groupe de girafes dans le bâtiment où Binti a été mise à l’écart du reste du groupe. Il lui a fallu à peine 2 heures avant de mettre bas le petit Melman, qui vient au monde d’une chute de près de 2 mètres de hauteur. Tout s’est très bien déroulé sous l’œil attentif des vétérinaires et des soigneurs restés sur place pour intervenir en cas de difficultés.

Comme pour toute naissance en parc zoologique, les premiers jours font l’objet d’une surveillance accrue du nouveau-né par les équipes de vétérinaires. Le lendemain de sa naissance, Melman a été examiné pour s’assurer de sa bonne santé.

Melman n’est que le deuxième girafon à naître au Zoo de Beauval, 2 ans après la jeune femelle Kimia. Leur père est Momo, le seul mâle du groupe. Un groupe qui comprend désormais 4 femelles, 1 mâle et les deux jeunes, Kimia et Melman. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour la conservation des girafes réticulées classées « En danger » (EN) sur la liste rouge de l’UICN. Selon les estimations, il ne resterait que 11 000 individus à l’état sauvage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *