© MNHN / A. Iatzoura
© MNHN / A. Iatzoura
Actualités

Une naissance exceptionnelle à la Réserve de la Haute-Touche

Une naissance exceptionnelle s’est produite à la Réserve zoologique de la Haute-Touche ; fin juin, deux hyènes rayées ont vu le jour.

Dans la nuit du 25 juin dernier, la femelle Sira âgée de 4 ans, a donné naissance à deux petits. La gestation a duré trois mois et la femelle garde ses petits à l’abri dans sa tanière. Ces derniers commencent à en sortir petit à petit, bien surveillés par leur mère. Sira est d’ailleurs la petite-fille du couple de hyène rayée présenté au parc 7 ans auparavant. « Cet événement revêt une symbolique importante pour le personnel de la Réserve ! En juillet 2013 le couple de hyènes rayées, T-Rex et Momose, donnait naissance à Taz. » explique la Réserve. Ce dernier sera ensuite envoyé dans un autre parc zoologique français où il est mis en contact avec une femelle qui donnera naissance à une portée de trois petits, dont Sira, qui rejoindra plus tard la Haute-Touche.

C’est une naissance exceptionnelle car la reproduction des hyènes rayées est très compliquée en captivité. En un an, on dénombre seulement 14 naissances de cette espèce à travers le monde. En Europe, il n’y a que 13 individus pour seulement 4 naissances cette année.

Dans son habitat naturel, qui s’étend de l’Afrique de l’ouest jusqu’à l’Himalaya en passant par le Moyen-Orient, la hyène rayée est classée au statut de Quasi-menacé (NT) sur la liste rouge de l’UICN. Les principales menaces qui pèsent sur elle sont les idées fausses et les superstitions des indigènes qui la considère comme responsable de la mort du bétail et même de la disparition d’enfants. Pourtant, la hyène rayée est un charognard, comme sa cousine la hyène tachetée. Elle est donc chassée, braconnée ou empoisonnée pour ces raisons et sa population se fragilise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *