Mammifères

Panthère des neiges

> Généralités

La panthère des neiges, félin emblématique des confins de l’Himalaya, est aussi connu sous les noms d’once et d’irbis. Discret et mystérieux, il est très difficile de l’observer dans son milieu naturel.

C’est certainement le félin le plus insaisissable de la planète. C’est pour cette raison qu’il est surnommé le « fantôme de l’Himalaya ».

> Répartition et habitat

La panthère des neiges se rencontre dans les régions montagneuses d’Asie centrale où elle peut vivre jusqu’à 6 000 mètres d’altitude. On la retrouve en Chine, en Mongolie, au Népal ainsi qu’au Pakistan. Elle fréquente généralement les hautes prairies d’altitude, au-dessus de la limite des arbres. 

Ce félin est parfaitement adapté à son habitat froid et hostile. Il possède une épaisse fourrure grise et blanche tachetée, pouvant mesurer jusqu’à 12 centimètres sous le ventre, qui joue le rôle d’un isolant en protégeant l’animal contre les basses températures. Ce pelage confère aussi au félin un excellent camouflage dans ces régions rocheuses et enneigées.

D’autres adaptations permettent à la panthère des neiges d’évoluer parfaitement dans cet habitat : des petites oreilles arrondies limitant les déperditions de chaleur, des cavités nasales de petite taille régulant l’inspiration de l’air glacé des montagnes, des pattes larges faisant office de raquettes qui lui permettent de marcher dans la neige sans trop s’enfoncer et une longue queue qu’elle enroule autour de son corps telle une écharpe !

> Régime alimentaire

Exclusivement carnivore, la panthère des neiges est un chasseur opportuniste qui se nourrit principalement d’ongulés sauvages ou domestiques, tels que des markhors ou des grands bharals.

Il lui arrive également de chasser des petits mammifères comme des marmottes ou des lièvres, ainsi que des oiseaux sauvages. Elle ne dédaignera pas quelques charognes si elle en croise sur son chemin.

> Vie sociale et reproduction

Comme la grande majorité des félins, la panthère des neiges est un animal solitaire, mâles et femelles ne se rencontrant qu’en période de reproduction. Cette dernière a lieu en hiver, entre janvier et mars.

Après une gestation de 3 à 4 mois, la femelle met au monde une portée de 1 à 3 petits, aveugles à la naissance et qui verront le jour au fond d’une tanière. Leurs yeux s’ouvrent au bout de la première semaine et ils sont capables de se déplacer vers 5 à 6 semaines.

Le sevrage intervient dès la dixième semaine et ils quittent leur mère entre 1 et un 1 an et demi. La maturité sexuelle, quant à elle, est atteinte vers l’âge de 2 à 3 ans.

> Menaces et conservation

La panthère des neiges est une espèce menacée d’extinction notamment par le braconnage pour sa fourrure mais aussi pour certaines parties de son corps qui sont très prisées dans la médecine traditionnelle asiatique. La perte de son habitat favorise également son déclin. Elle a besoin d’un immense territoire mais celui-ci est de plus en plus réduit par l’accroissement des populations humaines et l’élargissement des pâtures pour le bétail.

Le réchauffement climatique conduit à une diminution des proies naturelles de la panthère des neiges, ce qui l’oblige à se nourrir plus régulièrement du bétail domestique (moutons, chèvres, yacks). Cela génère par conséquent des conflits avec les éleveurs qui n’hésitent pas à abattre le félin en représailles des attaques sur leurs troupeaux.

Avec moins de 8 000 individus sauvages recensés actuellement, l’espèce est classée « Vulnérable » (VU) sur la liste rouge de l’UICN.

> En parc zoologique

La panthère des neiges est aujourd’hui présente dans pas loin d’une vingtaine de zoos français. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui hébergent des panthères des neiges.

L’espèce fait l’objet d’un Programme Européen pour les Espèces menacées (EEP), géré par Nordens Ark, en Suède.

 

Articles similaires