© Parc animalier de Sainte-Croix
© Parc animalier de Sainte-Croix
Actualités

Réintroduction dans la nature pour 8 vautours fauves au départ du Parc animalier de Sainte-Croix

Ce jeudi 25 novembre 2021, 8 vautours fauves nés dans plusieurs parcs zoologiques européens quittent le Parc animalier de Sainte-Croix pour être réintroduits en Bulgarie.

Des vautours fauves nés dans plusieurs zoos européens

Cette année, le Parc animalier de Sainte-Croix en Moselle a été choisi comme point de départ vers la vie sauvage pour 8 vautours fauves nés en captivité dans plusieurs parcs zoologiques européens. Depuis 2009, le parc soutient le FWFF (Fund for Wild Flora and Faune), une fondation bulgare dédiée à la conservation et à la réintroduction d’espèces menacées d’extinction en Europe. Le projet principal a pour but d’assurer la conservation des prédateurs tels que l’ours brun ou le loup gris, mais aussi des charognards menacés du Sud-Ouest de la Bulgarie comme le vautour fauve et le vautour percnoptère. Le Fonds de dotations Sainte-Croix Biodiversité s’implique déjà financièrement afin d’aider l’ONG. En 2011, un vautour fauve né au Parc animalier de Sainte-Croix avait participé au programme de réintroduction en Bulgarie, une opération renouvelée donc en 2021.

Parmi les 8 vautours fauves envoyés en Bulgarie cette année, l’un d’eux est né au Parc animalier de Sainte-Croix, les autres proviennent de différents parcs zoologiques européens. Les arrivées ont été organisées en plusieurs fois, deux vautours sont arrivés du Parc Zoologique de Paris et du Bioparc de Doué-la-Fontaine et trois autres individus sont arrivées en provenance du DierenPark Amersfoort et du Dierenrijk Zoo aux Pays-Bas. Enfin, les deux derniers vautours sont nés à la Volerie des Aigles et c’est tous ensemble que les 8 vautours quitteront la Moselle pour rejoindre la Bulgarie.

Les trois vautours des zoos hollandais sont arrivés ce mercredi 24 novembre à Sainte-Croix. Comme les autres, ils ont d’abord effectué un contrôle vétérinaire avant de rejoindre leurs collègues de voyage dans une volière temporaire. Ils partiront tous ensemble le 25 novembre pour la Bulgarie. Mais une fois sur place, hors de question de les relâcher sans précautions. Les 8 vautours seront pris en charge par FWFF puis placés dans de grandes volières d’acclimatation. Ils suivront un procédé intitulé « soft release » signifiant « relâcher progressif », leur permettant de s’adapter petit à petit à leurs nouvelles conditions de vie dans la nature. Dès le printemps, les volières seront ouvertes afin de laisser le temps aux oiseaux de quitter les volières quand ils le souhaiteront et prendre leur envol définitif vers la liberté.

Sainte-Croix engagé dans la conservation d’espèces menacées

Ce programme de conservation est crucial pour le vautour fauve. L’espèce est menacée par la dégradation des habitats et les conflits entre les hommes et les grands prédateurs. Les vautours ont pourtant un rôle essentiel dans l’équilibre des écosystèmes, on les surnomment bien souvent les éboueurs de la nature. Et pour cause, ils sont charognards et s’occupent de nettoyer les carcasses d’animaux morts, évitant ainsi la propagation d’éventuelles maladies.

Ce n’est pas la première fois que Sainte-Croix s’investit dans des programmes de réintroductions. En 2019, en partenariat avec le WWF, des bisons d’Europe avaient quitté le parc pour une réintroduction en milieu naturel, en Azerbaïdjan. En 2020, 2 chouettes de l’Oural nées à Sainte-Croix ont rejoint l’Allemagne, là aussi pour une réintroduction dans la nature. Ces programmes démontrent le rôle fondamental des parcs zoologiques dans la conservation des espèces menacées. « Depuis 41 ans, le Parc Animalier de Sainte-Croix s’engage pour la préservation de la Faune sauvage, indique le parc dans un communiqué. C’est donc avec une grande fierté que nous contribuons à la sauvegarde du vautour fauve, une espèce sauvage menacée en Europe de l’Est. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *