© Corinne Puch
Mammifères

Coati à nez blanc

> Généralités

Le coati à nez blanc, parfois appelé coati brun, est un mammifère omnivore de la famille du raton laveur et du kinkajou. Son museau est blanc alors que son corps est brun/noir, une caractéristique qui lui a donné son nom et qui le différencie du coati roux.

> Répartition et habitat

Le coati à nez blanc ne vit pas au même endroit que le coati roux. Il se rencontre du sud des États-Unis (Arizona) jusqu’à l’extrême nord de la Colombie, en passant par le Mexique, le Belize, le Nicaragua, le Honduras, le Salvador, le Guatemala, le Costa Rica et le Panama.

Il vit dans plusieurs milieux mais plus particulièrement des les forêts tropicales pluvieuses allant jusqu’à 2 900 mètres d’altitude.

> Régime alimentaire

Il est omnivore et se nourrit principalement d’insectes, d’araignées et de fruits. Il ne dédaigne pas non plus des petits vertébrés comme des serpents, des lézards et des rongeurs, ainsi que des œufs.

Le coati déterre les petites proies grâce à son museau allongé terminé par une truffe mobile. Il est classé parmi les carnivores mais sa consommation de petits animaux représente moins de 1% de son alimentation.

> Vie sociale et reproduction

La période de reproduction du coati à nez blanc à lieu à partir de la fin du mois de janvier jusqu’en mars. Mais les femelles sont en chaleur quasiment simultanément sur une période de 2 semaines. Les mâles, qui vivent de manière solitaire, se greffent aux groupes de femelles et les suivent dans l’espoir de s’accoupler avec l’une d’entre elles. Le mâle pousse des cris particuliers qui permettent à une femelle de choisir avec lequel elle s’accouplera. Un même mâle s’accouple avec toutes les femelles du clan, puis est chassé par ces dernières.

Un mois avant de mettre bas, la femelle quitte le groupe pour construire un nid dans un arbre. Après une gestation d’environ 2 mois, la femelle donne naissance à une portée de 3 à 5 petits qui sont capables de se déplacer vers leur dixième jour. Leur mère les présentera au reste du groupe après 1 mois puis les élèvera pendant près de 4 mois. Les mâles atteignent leur maturité sexuelle à partir de 3 ans et les femelles dès 2 ans.

> Menaces et conservation

À l’heure actuelle, le coati à nez blanc n’est pas considéré comme menacé d’extinction, l’espèce étant encore assez commune à l’état sauvage. Il est classé en « Préoccupation mineure » (LC) par l’UICN.

Cependant, comme beaucoup d’espèces, il souffre de la dégradation de son habitat qui conduit à l’isolement et à la fragmentation des populations. Son territoire se réduit du fait de l’extension de l’agriculture, de l’exploitation de minerais et de la construction excessive de routes. Il est également chassé et braconné pour sa fourrure et sa viande très appréciée des locaux, qui le chassent avec des chiens prévus à cet effet. Un coati acculé par un chien peut sérieusement blesser celui-ci avec ses grandes canines acérées.

> En parc zoologique

Aujourd’hui, le coati à nez blanc est beaucoup moins représenté dans les zoos français que son cousin le coati roux. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui hébergent des coatis à nez blanc.

L’espèce ne fait l’objet ni d’un Programme Européen pour les Espèces menacées (EEP), ni d’un Stud-Book Européen (ESB).



Articles similaires