© Stocklib / David Havel
© Stocklib / David Havel
Mammifères

Coati à nez blanc

Présentation : Le coati à nez blanc parfois appelé coati brun, est un mammifère omnivore de la famille du raton laveur ou du kinkajou. Il vit exclusivement en Amérique Centrale. Son museau est blanc alors que son court est brun/noir, une caractéristique qui lui a donné son nom et qui le différencie du coati roux.

Nom Scientifique : Nasua narica

Classe : Mammifère

Ordre : Carnivore

Famille : Procyonidé

Sous-famille : Procyoniné

Taille : De 40 à 70 cm avec une queue pouvant mesurer la même taille

Poids : Entre 3 et 6 kg

Longévité : Environ 10 dans la Nature et jusqu’à 17 ans en captivité

Habitat : Le coati à nez blanc ne vit pas au même endroit que le coati roux, il se rencontre exclusivement en Amérique Centrale, entre le Mexique et le Panama. Il vit dans plusieurs milieux mais plus particulièrement des les forêts tropicales pluvieuses allant jusqu’à 2900 mètres d’altitude.

Alimentation : Il est omnivore et se nourrit principalement d’insectes et de fruits. Il est classé parmi les carnivores mais sa consommation de petits animaux représente moins de 1% de son alimentation.

Reproduction : La période de reproduction du coati à nez blanc à lieu à partir de la fin du mois de Janvier jusqu’en Mars. Mais les femelles sont en chaleur quasiment simultanément sur une période de 2 semaines. Les mâles se greffent aux groupes de femelles et les suivent dans l’espoir de s’accoupler avec l’une d’entre elles. Le mâle pousse des cris particuliers qui permettent à une femelle de choisir avec lequel elle s’accouplera. Après une gestation de 70 à 77 jours, la femelle donne naissance à une portée de 3 à 5 petits qui sont capables de déplacer vers leur 10ème jour. La femelle les présentera au reste du groupe après 1 mois puis les élèvera pendant près de 4 mois. Les mâles atteignent leur maturité sexuelle à partir de 3 ans et les femelles dès 2 ans.

Menaces : Une des causes de sa disparition est la dégradation de son habitat qui conduit à l’isolement et à la fragmentation des populations. Son territoire se réduit du fait de l’extension de l’agriculture, de l’exploitation de minerais et de la construction excessive de routes. Il est également chassé et braconné pour sa fourrure et sa viande. Il doit également éviter ses prédateurs naturels que sont le jaguar, le puma mais aussi l’ocelot.

Population : Inconnue

En parc zoologique : Le coati à nez blanc est moins présent en parc zoologique que le coati roux. Pourtant, il est possible de l’observer au Zoo de la Bourbansais, au ZooSafari de Thoiry, au Natur’Zoo de Mervent ou encore au Zoo de la Boissière du Doré. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui présentent cette espèce.

Le saviez-vous ?

  • Chez le coati à nez blanc, les femelles vivent en groupe avec leurs petits alors que les mâles sont plutôt solitaires mais se regroupent parfois entre eux. On a déjà observé des groupes de femelles et leurs petits chasser des mâles des arbres où ils s’étaient installés pour manger des fruits.
  • Son museau allongé lui permet d’avoir un odorat très développé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *