© Bioparc - P.Chabot
© Bioparc - P.Chabot
Actualités

Une loutre géante du Bioparc bientôt réintroduite dans la nature !

Le 5 janvier 2022, une loutre géante née au Bioparc de Doué-la-Fontaine va partir vers l’Argentine pour être réintroduite dans la nature !

Une première pour la France

C’est la première fois qu’un parc zoologique français participe à une telle réintroduction. Arirahna, une femelle loutre géante née au Bioparc de Doué-la-Fontaine a été choisie par un programme de réintroduction pour repeupler un milieu naturel dans lequel l’espèce pourrait avoir disparu. Elle devrait quitter le parc le 5 janvier 2022 direction l’Argentine. Cette réintroduction est la concrétisation du Programme d’Élevage Européen (EEP) de l’espèce mené à travers de nombre zoos et parcs animaliers européens. C’est également une incroyable nouvelle pour le Bioparc, à l’origine du programme d’élevage européen de la loutre géante.

Arirahna deviendra ainsi la première loutre géante née dans un parc zoologique français a retrouver ses terres originelles. Elle sera également la quatrième en Europe à participer à ce vaste programme de réintroduction en Argentine.

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine fût, dès 2007, le premier zoo français à accueillir un couple de loutres géantes pour participer à la reproduction dans l’espoir de réintroduire sa descendance. Yucuna, la femelle née au Zoo de Cali en Colombie, et le mâle Diego, né au Zoo de Dortmund, ont depuis donné naissance à plusieurs petits, dont Arirahna en septembre 2013. « Il s’agit d’une récompense de nos efforts et de notre foi en notre métier, indique Pierre Gay, président de Bioparc Conservation, dans un communiqué. C’est notre rôle en tant que parc zoologique, la finalité d’un programme d’élevage. Nous sommes fiers de ce retour à la vie sauvage et suivrons avec attention l’avenir de notre loutre. » 

Un projet international de réintroduction

Le programme de réintroduction auquel participe le Bioparc est mené par la Fondation Rewilding Argentina à Iberá, au cœur du plus grand parc naturel d’Argentine. La réintroduction de ce grand prédateur emblématique d’Amérique du Sud marque le retour de la biodiversité et le rétablissement d’un équilibre dans les écosystèmes fluviaux du pays. Cet évènement réaffirme également la nécessité des programmes d’élevage dans les parcs zoologiques qui permettent, lorsque toutes les conditions sont réunies, la réintroduction d’animaux nés en captivité, soit afin de renforcer les populations sur place, soit pour réintroduire des espèces totalement disparues de certaines aires de répartition.

En 2019, un premier couple de loutres géantes est arrivé à Corrientes, une ville proche du site de relâcher. La femelle provenait du Zoo de Budapest et le mâle du Givskud Zoo au Danemark. Après une période de quarantaine, les individus ont été amenés sur l’île de San Alonso, où ils ont été mis en contact puis placés dans un enclos de pré-relâché de 800 m². Situé au bord du lac Paraná, l’enclos est conçu spécialement pour les loutres géantes, offrant à la fois un environnement aquatique et des terres plus élevées avec de la végétation. Ils y reçoivent quotidiennement des poissons vivants afin de mettre en pratique leurs techniques de pêche. Inséparable, le couple s’est accouplé à de multiples reprises et a eu plusieurs petits. Le groupe familial est relâché progressivement et peut retourner dans son parc s’il le souhaite. Un peu plus loin, un autre bassin accueillera Arirahna ainsi qu’un mâle provenant d’un zoo suédois, afin qu’ils composent à leur tour une nouvelle famille qui, espérons-le, auront de nombreux petits.

Ce projet, soutenu par l’UICN, étant le premier du genre, le suivi après le relâcher est crucial. Les loutres sont donc équipées d’une puce et d’un émetteur radio.

La loutre géante, une espèce supposée éteinte en Argentine

Ce programme de réintroduction vise à faire revenir un prédateur considéré comme « presque éteint » en Argentine depuis plus de 20 ans selon l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Toujours selon l’UICN, la loutre géante est classée « En danger critique d’extinction » (CR) au Paraguay et en Équateur, « En danger » (EN) au Pérou, en Colombie, au Venezuela et en Bolivie, et comme « Vulnérable » (VU) au Brésil. Mais en Argentine, là où Arirahna sera réintroduite, l’UICN considère l’espèce comme probablement éteinte. La Société Argentine pour l’étude des Mammifères indique qu’il n’y a eu aucune trace d’une population stable ou de présence d’individus adultes établis en Argentine au cours des trente dernières années. Une combinaison de facteurs liées aux activités humaines a entraîné la disparition progressive de l’espèce sur toute son aire de répartition : destruction de l’habitat, surpêche, contamination des eaux (notamment à cause de l’exploitation de l’or, de l’exploration de combustibles fossiles et de l’utilisation de pesticides et d’engrais), le braconnage, les conflits humains et la mauvaise gestion du tourisme.

Zoom sur la loutre géante

La loutre géante (Pteronura brasiliensis) est l’une des 13 espèces de loutres qui peuplent la planète. C’est également la plus grande espèce de loutre au monde et elle peut atteindre jusqu’à 1,8 mètre de long. C’était le prédateur suprême dans les écosystèmes aquatiques de Corrientes, se nourrissant de poissons et de caïmans. Jusqu’au milieu du XXe siècle, il était possible de la voir dans le fleuve Paraná. Sa présence passée à Iberá a également été confirmée lorsqu’un crâne de loutre géante a été trouvé sur l’une des îles de la région. Elle est de couleur marron et chaque individu possède un tâche de couleur blanche à crème sous le cou qui lui est propre et qui facilite l’identification. La majeure partie du régime alimentaire d’une loutre de rivière géante est composée de poissons, bien qu’elle puisse également inclure des crustacés, des mollusques et des vertébrés terrestres comme des caïmans, des oiseaux et des rongeurs. En raison de ses habitudes alimentaires, ce carnivore est généralement au sommet de la chaîne alimentaire dans les cours d’eau où il vit et est une espèce clé dans ces écosystèmes. En France, seuls quatre parcs zoologiques présentent des loutres géantes. Il s’agit du Parc animalier des Pyrénées, du Bioparc de Doué-la-Fontaine, du ZooParc de Beauval et de Parrot World. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui présentent des loutres géantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *