Mammifères

Rhinocéros indien

> Généralités

Le rhinocéros indien est l’une des cinq espèces de rhinocéros présentes dans le monde et est la plus grande des trois espèces asiatiques.

Il se distingue facilement de ses cousins par son allure préhistorique, sa peau épaisse formant des replis et lui donnant ainsi un air cuirassé caractéristique.

> Répartition et habitat

Autrefois répandu dans toutes les plaines alluviales situées au pied des contreforts de l’Himalaya, le rhinocéros indien est aujourd’hui cantonné dans le nord de l’Inde où 60 % de la population totale actuelle se trouve dans le parc national de Kaziranga.

Il se retrouve aussi au Népal, où il fréquente, comme en Inde, les plaines humides et les marais ouverts. Il se retranche parfois dans les forêts pour éviter les zones peuplées par l’Homme.

> Régime alimentaire

Comme tous les rhinocéros, le rhinocéros indien est strictement herbivore. Il se nourrit d’herbes, de fruits, de feuilles et de plantes aquatiques, qu’il saisit avec sa lèvre supérieure préhensile.

> Vie sociale et reproduction

La période de reproduction des rhinocéros indiens peut avoir lieu toute l’année. Mâles et femelles vont se rencontrer uniquement lors de cette période. Ces dernières atteignent leur maturité sexuelle dès l’âge de 5 ans, alors que les mâles ne peuvent se reproduire qu’à partir de 8 ans.

Après une gestation d’environ 16 mois, la femelle donne naissance à un unique petit pesant entre 40 et 80 kg. Sa corne n’est pas encore formée et poussera avec les années. La mère allaite son petit pendant un an, période durant laquelle elle est particulièrement agressive envers les intrus de sa propre espèce.

> Menaces et conservation

Bien qu’étant une espèce protégée, le rhinocéros indien est encore braconné pour sa corne, afin d’alimenter le marché de la médecine traditionnelle asiatique. Ses supposées vertus médicinales n’ont néanmoins jamais été scientifiquement prouvées.

Comme de nombreuses espèces, le rhinocéros indien est aussi victime de la réduction de son habitat naturel, au profit de l’expansion de l’agriculture.

Cependant, les efforts de conservation entrepris par les gouvernements indiens et népalais ont porté leurs fruits : alors qu’on dénombrait moins de 200 rhinocéros indiens au début du XXème siècle, leur population sauvage est aujourd’hui estimée à environ 3 000 individus ! L’espèce est classée « Vulnérable » (VU) sur la liste rouge de l’UICN.

> En parc zoologique

Le rhinocéros indien est aujourd’hui présent dans une poignée de zoos français. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui hébergent des rhinocéros indiens.

L’espèce fait l’objet d’un Programme Européen pour les Espèces menacées (EEP), géré par le Zoo de Bâle, en Suisse.

 

Articles similaires