© Stocklib / Vadim Nefedov
© Stocklib / Vadim Nefedov
Mammifères

Binturong

> Généralités

Le binturong est un petit mammifère carnivore et arboricole qui ressemble étrangement à un chat-ours mais qui n’est ni un chat, ni un ours. Il appartient à la famille des viverridés, comme les civettes ou les genettes.

> Répartition et habitat

Le binturong est arboricole et vit dans les forêts primaires et secondaires d’Asie du Sud-Est. On peut notamment l’observer au Népal, au Cambodge, en Chine, au Bangladesh, en Inde, au Laos, au Vietnam, en Thaïlande, en Malaisie ou sur quelques îles Indonésiennes.

Pour faciliter ses déplacements dans les arbres, il dispose d’une queue préhensile (comme certains primates), c’est-à-dire qu’elle lui sert de balancier pour s’accrocher aux branches.

> Régime alimentaire

Le binturong est classé carnivore du fait de sa dentition, mais en réalité, il est plutôt omnivore. Son régime alimentaire se compose à 80% de fruits et il lui arrive de manger des petits mammifères ou des oiseaux.

En étant frugivore, il participe à la régénération de la forêt en dispersant les graines grâce à ses excréments.

> Vie sociale et reproduction

Le binturong vit de manière solitaire, mâles et femelles ne se rencontrant que lors de la période de reproduction. Il peut se reproduire à peu près toute l’année. La gestation dure environ 3 mois et la femelle met au monde de 1 à 3 petits (plus souvent deux) pesant environ 140 g chacun. La maturité sexuelle est atteinte vers l’âge de 2 ans et demi.

> Menaces et conservation

Le binturong peut être une proie pour les tigres, les dholes voire même les panthères nébuleuses. Malheureusement, le binturong fait face à une diminution importante de son habitat liée à la déforestation notamment pour les cultures. Il est également au cœur d’un trafic international d’animaux sauvages pour sa viande et sa fourrure mais aussi pour devenir un animal de compagnie car c’est un animal peu farouche et plutôt affectueux.

Le binturong est classé « Vulnérable » (VU) sur la liste rouge de l’UICN. Cet animal a connu une diminution de sa population de plus de 30 % entre 2000 et 2018. Dans certains pays, il est aujourd’hui proche de l’extinction.

> En parc zoologique

En France, le binturong est hébergé dans une dizaine de zoos. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui présentent des binturongs.

L’espèce fait l’objet d’un Programme Européen pour les Espèces menacées (EEP), géré par la Ménagerie du Jardin des Plantes de Paris, en France.

 

Articles similaires