Mammifères

Fourmilier géant

> Généralités

Le fourmilier géant, ou tamanoir, est un étrange mammifère qui se caractérise par un museau long et fin de forme tubulaire, un corps recouvert de longs poils gris et blancs ainsi qu’une queue touffue pouvant être aussi longue que le corps de l’animal.

> Répartition et habitat

Le fourmilier géant fréquente les savanes, les broussailles, les prairies, les forêts humides ainsi que les zones boisées d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud.

On le rencontre depuis le Belize jusqu’au nord de l’Argentine, en passant par le Costa Rica, le Honduras, le Nicaragua, le Panama, le Suriname, le Guyana, la Guyane française, le Venezuela, l’Équateur, la Bolivie, la Colombie, le Pérou, le Paraguay ainsi que le Brésil.

> Régime alimentaire

Le tamanoir est exclusivement insectivore. Il utilise ses puissantes pattes munies de grosses griffes pour éventrer les fourmilières et les termitières, afin d’y insérer son museau. Ce dernier est complètement édenté et est terminé par une toute petite ouverture de quelques millimètres.

Il renferme cependant une longue langue gluante de près de 60 centimètres qui permet à l’animal de saisir les insectes dont il se nourrit. Il peut faire, avec celle-ci, jusqu’à 150 allers-retours à la minute. Le tamanoir consomme ainsi pas moins de 30 000 insectes par jour !

> Vie sociale et reproduction

Le fourmilier géant est un animal solitaire, le mâle et la femelle ne se rencontrent qu’à la saison de reproduction, qui peut avoir lieu toute l’année. Après une gestation d’environ 6 mois, la femelle donne naissance à un seul petit qui pèse un peu plus d’un kilo.

À sa naissance, le petit grimpe sur le dos de sa mère et y restera accroché durant 6 à 9 mois, avant d’être totalement sevré. Il atteindra sa maturité sexuelle entre 3 et 4 ans.

> Menaces et conservation

Le fourmilier géant est chassé dans certains pays pour sa viande. Il subit également la dégradation et la fragmentation de son habitat dues à l’expansion urbaine et agricole. Il est souvent la victime de collisions routières. 

Le nombre d’individus décroît mais il n’existe pas d’estimation permettant de connaître leur nombre exact à l’heure actuelle. L’espèce est classée « Vulnérable » (VU) sur la liste rouge de l’UICN.

> En parc zoologique

Le tamanoir est aujourd’hui présenté dans une quinzaine de zoos en France. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui hébergent des fourmiliers géants.

L’espèce fait l’objet d’un Programme Européen pour les Espèces menacées (EEP), géré par le Zoo de Dortmund, en Allemagne.

 

Articles similaires