© E.Flautre - Bioparc
© E.Flautre - Bioparc
Actualités

Une petite lionne est née au Bioparc !

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine connaît plusieurs naissances ces derniers mois. L’une des plus récentes, c’est celle d’un petit lionceau né le 1er juillet 2021.

« Magnifique »

Le petit lionceau est une femelle, baptisée Nzuri par ses soigneurs. Un joli prénom qu’elle porte à merveille puisqu’il signifie tout simplement « Magnifique » en Swahili. Nzuri est née le 1er juillet dernier, dans le Cratère des Carnivores. Elle est la fille de Baz et Esma, le jeune couple de lions arrivé à la fin de l’année 2019 au Bioparc. Les équipes de soigneurs et de vétérinaires ont procédé à un examen médical cette semaine pour vérifier son sexe, effectuer un puçage et contrôler son état de santé, confirmant que tout va bien pour elle. Sa mère, Esma, s’en occupe parfaitement bien et la nourrie généreusement. A la veille de son 1er mois, Nzuri pèse déjà plus de 4 kg. Pour l’instant, elle passe une grande partie de son temps à dormir mais elle a déjà effectué ses premières sorties, à la découverte de l’immense territoire des lions au sein du Cratère des Carnivores. « Les lions du Cratère des Carnivores, Baz et Esma, sont en accès libre jour et nuit entre leur loge et leur parc. Comme nous favorisons les comportements naturels, le mâle n’a pas été séparé des femelles. Il rendait visite régulièrement à la petite sous la surveillance d’Esma. Depuis, il passe beaucoup de temps en famille et est assez joueur avec la petite. D’ailleurs vous pouvez voir une petite vidéo dans nos stories Instagram, où l’on voit Baz sur le dos, aux côtés d’Esma et de la petite. »

Une première depuis de longues années

C’est la première naissance de lionceaux au parc depuis un long moment ! « La dernière naissance de lions remonte à bientôt 19 ans au Bioparc… », poursuit Aurélie Guerry. Cette naissance est une très bonne nouvelle pour le parc mais aussi pour l’espèce qui est classée « Vulnérable » (VU) sur la liste rouge de l’UICN. Les lions d’Afrique subissent encore de nombreuses menaces telles que la perte de leur habitat, les chasses aux trophées, le braconnage ou encore le manque de diversité génétique qui conduit à la diminution des populations. Au Bioparc vivent deux groupes de lions d’Afrique : celui du Cratère des Carnivores et un second, présent depuis de nombreuses années dans un autre espace au coeur du parc. Malheureusement, au cours du mois de juillet, le groupe des vieux lions a perdu son emblème. Simba, le mâle âgé de presque 19 ans, s’est éteint. Il était né en 2002 dans un zoo des Pays-Bas et était arrivé au Bioparc en 2004 pour rejoindre les femelles Lola et Waza.

Nzuri est déjà visible

Si elle décide de se montrer, les visiteurs pourront observer la petite femelle sous la surveillance de sa mère mais également de son père, dans le Cratère des Carnivores. Des visiteurs moins nombreux depuis la mise en place du « pass sanitaire » le 21 juillet dernier et nécessaire pour accéder aux parcs zoologiques. Et le Bioparc n’y échappe pas. « Les premiers jours d’application se sont bien passés, malgré en effet une baisse de fréquentation de l’ordre de 50% par rapport aux jours précédents, précise Aurélie Guerry. Depuis la situation s’est stabilisée à -30% de visiteurs d’après nos estimations (mais il est difficile d’estimer combien de visiteurs ne sont pas venus…) Nous espérons que la fréquentation remontera courant août avec davantage de personnes vaccinées. » En cette période de l’année, il y a plusieurs bébés à découvrir au Bioparc en plus de la petite Nzuri dont les deux petites panthères des neiges nées en mai dernier ou encore des petits sousliks d’Europe. Le parc est ouvert tous les jours de 9h à 19h30 jusqu’à la fin du mois d’août, l’occasion de foncer découvrir les 1400 animaux et les différents bébés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *