© ZooParc de Beauval et The Aspinall Foundation
© ZooParc de Beauval et The Aspinall Foundation
Actualités

Un bébé pour Mayombé, la femelle gorille du Zoo de Beauval réintroduite au Gabon

Mayombé, l’une des femelles gorilles réintroduites au Gabon par le Zoo de Beauval, a donné naissance à son tout premier bébé !

Une première mondiale

Il s’agit du premier bébé gorille né de deux parents issus de parcs zoologiques et réintroduits dans la Nature ! Et la maman de ce bébé n’est autre que Mayombé, l’une des femelles gorilles réintroduites au Gabon par le Zoo de Beauval en juin 2019. « Ce premier bébé gorille de notre femelle, Mayombé, née à Beauval est une nouvelle extraordinaire pour toutes nos équipes si dévouées à la conservation à Beauval, indique Rodolphe Delord, président du ZooParc de Beauval et de l’association Beauval Nature. J’avais accompagné moi-même le transfert de Mayombé au Gabon avec beaucoup d’émotions et nous espérions cette naissance de tous nos vœux. »

Au delà du côté mignon et exceptionnel de cette naissance, le premier bébé de Mayombé représente une excellente nouvelle pour la conservation et la sauvegarde des gorilles des plaines de l’Ouest dans leur milieu naturel. « C’est un immense espoir pour la conservation ! Nous sommes tellement excités à Beauval par cette merveilleuse nouvelle ! S’émerveille Delphine Delord, directrice associée du ZooParc de Beauval et de Beauval Nature. Aujourd’hui, nous célébrons l’espoir d’un avenir meilleur pour cette espèce en danger critique d’extinction est possible, grâce au travail effectué à la fois dans les zoos et sur le terrain. »

Après une légère nervosité le premier jour, Mayombé s’est montrée calme et confiante : deux qualités primordiales d’autant plus que Mayombé est une jeune femelle âgée de seulement 13 ans et que c’est son premier petit. Djongo, le père, est lui âgé de 15 ans et partage son environnement avec Mayombé depuis déjà plusieurs mois.

D’après les premières observations via les cameras-pièges des soigneurs de la Fondation Aspinall, qui suivent directement sur place les gorilles réintroduits, le bébé serait né dans la nuit du 13 au 14 juin ou tôt le matin du 14 juin. Il n’a pas encore été nommé et parait en tout cas en bonne santé. Dès lors qu’elles ont vu Mayombé avec son bébé, les équipes sur place ont immédiatement distribué de la nourriture supplémentaire sur les sites d’alimentation habituels des gorilles. La jeune mère tient son petit dans une position parfaite et sa poitrine semble rebondie, ce qui indique qu’elle a du lait. Djongo quant à lui, montre de plus en plus d’intérêt pour son bébé. Mayombé l’a laissé approcher et le jeune père a observé son petit de près allant même jusqu’à le toucher. Cette naissance est une immense victoire pour la conservation des gorilles des Plaines de l’Ouest, classés « En danger critique d’extinction » (CR) sur la liste rouge de l’UICN. Elle prouve que le repeuplement des lieux d’où l’espèce avait disparu est possible, à partir de gorilles nés en parcs zoologiques et que ces derniers sont capables de se reproduire et d’élever leur progéniture.

Retour sur cette réintroduction exceptionnelle

En juin 2019, Mayombé et Kuimba, deux jeunes femelles gorilles nées au ZooParc de Beauval se sont envolées vers le Parc National des Plateaux de Batéké au Gabon. Elles faisaient parties, comme tous les gorilles dans les parcs zoologiques membres de l’EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums), d’un Programme d’Elevage Européen (EEP). Kuimba a malheureusement succombé à une septicémie due à une blessure dans les premiers mois de leur adaptation, laissant sa sœur seule.

Afin d’apporter du bien-être à Mayombé, l’une de ses soigneuses à Beauval, Manon, s’était installée durant 1 mois au Gabon, près de l’île de Mayombé. Pour Manon, le but était de faire entendre sa voix, de rassurer et de donner un point de repère à cette femelle gorille dans ce milieu qu’elle découvrait désormais à peine. Mais les gorilles ne s’épanouissent qu’avec d’autres membres de leur espèce et ont besoin d’interactions de groupe. Les équipes de Beauval Nature et de la Fondation Aspinall se sont mis en quête de trouver un compagnon pour Mayombé. Le choix s’est porté sur Djongo, un jeune mâle gorille réintroduit quelques années plus tôt dans une autre partie de la réserve en provenance du Zoo de Port-Lympne en Angleterre.

Jusqu’ici, Djongo passait la majeure partie de son temps en compagnie de son père avec lequel il avait été réintroduit, et n’avait pas encore vraiment rencontré de femelle. L’enjeu était majeur car une mise en contact des 2 individus pouvait être dangereuse pour eux tant ils peuvent être puissants voire violents entre eux. Mais finalement, tout s’est bien déroulé et les deux gorilles se sont finalement accouplés assez rapidement. La naissance du petit de Mayombé est donc l’aboutissement d’un très long travail de coordination entre les parcs zoologiques européens, les équipes de Beauval et celles de la Fondation Aspinall.

Pour revivre ce transfert hors-norme entre le Zoo de Beauval et le Parc National des Plateaux de Batéké, n’hésitez pas à visionner cette vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *