loups à crinières © Zoo de Montpellier
© Zoo de Montpellier
Actualités

Carnet rose chez les loups à crinières dans les zoos en France

Il semblerait que le loup à crinière soit à l’honneur en ce début d’année. A la toute fin de l’année 2020, les équipes du Zoo de Montpellier ont eu l’immense joie de voir naître deux petits loups à crinières, et ils ne sont pas les seuls en France !

Plusieurs naissances de loups à crinières ces derniers mois

Les deux louveteaux à crinières sont nés le 29 décembre 2020 et ils n’ont pour l’instant pas été sexés, les équipes du parc préfèrent patienter avant d’effectuer un premier examen et ainsi éviter toute forme de stress. Leurs parents prennent tous les deux part dans l’élevage des petits et toute la petite famille va bien. « Ils se portent bien et explorent de plus en plus leur environnement, sous l’œil attentif de leurs parents », peut-on lire dans la publication du Zoo de Montpellier au sujet de cette naissance. Le parc héberge un couple depuis déjà quelques temps, et les soigneurs avaient observé plusieurs fois des accouplements auparavant mais ceux-ci n’avaient jusqu’ici rien donné.

En France, il s’agit déjà de la quatrième naissance de loups à crinières depuis la fin de l’année 2020. En janvier, le Zoo de Mulhouse annonçait la naissance de trois louveteaux suivi quelques jours plus tard du Parc Zoo du Reynou avec trois autres bébés. Au Zoo de la Barben, le couple de loups à crinières formé depuis à peine un an, a déjà donné naissances à deux petits en ce début d’année. En février 2020, le parc avait accueilli Averna, une femelle alors âgée de 3 ans, en provenance du Zoo de Paington en Angleterre. Elle avait rejoint Picasso, le mâle, dans l’enclos dédié à l’espèce et les premiers contacts se sont vite montrés intéressants. « Nous avions bien remarqué que l’adaptation entre les deux s’était très bien passée… Tellement bien que nous sommes heureux de vous annoncer la naissance de deux louveteaux ! », indique le parc dans une publication le 1er mars dernier. Le Zoo de la Barben avait obtenu, auprès coordinateur de l’EEP (Programme d’Elevage Européen), une autorisation pour devenir un lieu de reproduction du loup à crinière. « Le transfert d’Averna a été possible grâce à l’EEP et au coordinateur qui a autorisé le zoo à devenir un lieu de reproduction du loup à crinière pour une durée de quatre ans ».

Un EEP autour d’une espèce menacée dans son milieu naturel

En France, une dizaine de parcs zoologiques participent à la conservation du loup à crinière grâce à un Programme d’Elevage Européen (EEP), mis en place à travers toute l’Europe. Ce programme, géré par l’EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums), permet entre autres des échanges d’individus entre les parcs pour favoriser le mixage génétique et ainsi éviter toute consanguinité. Et toutes ces naissances comptent énormément dans la conservation de l’espèce : elles sont le résultat d’un long travail au sein des zoos européens et viennent renforcer la population de loup à crinière en parc zoologique.

Originaire d’Amérique du Sud, le loup à crinière est classé Quasi menacé (NT) sur la liste rouge de l’UICN et de nombreuses menaces continuent de peser sur lui notamment la destruction de son habitat au profit de l’agriculture et l’élevage intensif ou encore les collisions avec des véhicules, provoquées par la proximité des réserves naturelles avec les villes et donc les humains. Aujourd’hui, l’espèce est protégée mais sa population sauvage ne parvient pas à se développer suffisamment pour s’en sortir.

En plus de ces naissances, plusieurs nouveautés semblent mettre à l’honneur le loup à crinière dans les parcs français cette année comme au Zoo de Jurques et au Zoo de la Bourbansais. En attendant de pouvoir rencontrer toutes ces nouvelles petites têtes, ou de tout simplement découvrir cette espèce trop peu connue, n’hésitez pas à consulter les dates de réouvertures des parcs zoologiques et animaliers en France dans cet article mis à jour quotidiennement. Vous pouvez également découvrir les nouveautés annoncées pour cette année 2021 dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *