© Bioparc - P.Chabot
© Bioparc - P.Chabot
Actualités

De Retour au Zoo #2 : Bioparc de Doué-la-Fontaine

A l’occasion de la réouverture des parcs zoologiques à partir du 19 mai 2021, je vous propose une petite série d’articles sur certains d’entre eux afin de découvrir les nouveautés, les mesures mises en place, les animations prévues et tout ce que vous pourrez découvrir dans les zoos cette année.

Pour ce second numéro de la série d’articles « De Retour au Zoo », direction le Bioparc de Doué-la-Fontaine

Toute l’équipe du Bioparc attendait avec impatience d’enfin rouvrir les portes du zoo au public. Rendez-vous donc à partir du 19 mai pour pouvoir à nouveau fouler les allées du parc. Suite aux dernières annonces du gouvernement, les parcs zoologiques de plein air pourront ouvrir leurs portes à compter de cette date, en respectant les mesures sanitaires qui s’imposent. Le protocole de visite du Bioparc sera semblable à celui de mai 2020, avec le port du masque obligatoire dans tout le parc, la présence à plusieurs endroits de distributeurs de gel hydroalcoolique mais aussi la fermeture du vivarium. Afin de garantir la fluidité de la visite, les animations et les rendez-vous avec le public sont pour l’instant suspendus et ce jusqu’à nouvel ordre. Le circuit de visite de 4 km est aménagé pour une circulation à sens unique permettant d’observer toutes les espèces du parc.

2021, année des 60 ans du Bioparc

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine a été crée en 1961 par Louis Gay. A l’époque, le parc s’appelle le Zoo des Minières. Au fil des ans, il s’est transformé pour devenir le Zoo de Doué, puis le Bioparc en 2011. A l’image de ces changements, le parc s’inscrit dans une volonté d’offrir aux visiteurs et aux animaux un lieu à part où la nature est reine, où les rencontres captivent, et où le maître-mot reste l’immersion. Le Bioparc c’est aussi, pour plusieurs générations de visiteurs, un lieu de rendez-vous annuel en famille ou entre amis.

A son ouverture en 1961, seuls une dizaine de parcs zoologiques existent en France. 8000 personnes se sont alors déplacées pour venir découvrir une vingtaine d’espèces logées dans l’actuel Sanctuaire des Okapis. Aujourd’hui, le Bioparc accueille en moyenne 240 000 visiteurs par an, au cœur d’un parc de plus de 17 hectares où il héberge 1400 animaux de 130 espèces différentes. Elu 2ème meilleur zoo d’Europe en 2020 par les Diamond ThemePark Awards, il est récompensé pour le travail réalisé depuis de nombreuses années, pour la qualité de la visite qu’il propose, pour la qualité des installations mais aussi pour ses engagements auprès des espèces menacées. En 2021, le parc rappelle combien il est important de se reconnecter à la nature. Pour François Gay, le directeur, « le Bioparc nous reconnecte à la nature, c’est un lieu de plaisir et de sensibilisation, de rencontre, un cadre de vie pour l’épanouissement de chacun auprès de cette nature qui nous touche et qui nous permet de garder, depuis 60 ans, les pieds sur terre ». Et pour fêter ce 60ème anniversaire, le parc publiera au printemps un ouvrage intitulé « Engagé par nature ».

20 ans de Projets Nature

Depuis plus de 20 ans, le Bioparc s’est engagé pour la conservation des espèces menacées in situ (dans le milieu naturel), en apportant son aide aux associations de terrain qui œuvrent quotidiennement pour la sauvegarde des milieux naturels et des espèces qui y vivent. Depuis 2001, le Bioparc a soutenu plus de 90 associations à travers la planète, œuvré à la protection de dizaines d’espèces, reversé plus de 2,8 millions d’€ et continu de s’engager auprès des animaux et des écosystèmes menacés. Tous ces projets sont portés en premier lieu par Pierre Gay, président de Bioparc Conservation. Parmi les plus grandes actions, il y a eu le sauvetage du dernier troupeau de girafes d’Afrique de l’Ouest, un troupeau qui poursuit aujourd’hui sa croissance en cohabitation positive avec les villageois des alentours. Il y a également eu la protection et la mise en place d’une gestion durable d’une forêt tropicale de 1660 hectares au cœur de l’île de Madagascar, une action qui a permis le retour des varis roux notamment grâce à l’implication des locaux. C’est aussi la préservation de plus de 34 000 hectares de forêt sèche au Pérou pour la protection des ours à lunettes. En 2021 mais aussi pour marquer les 20 de ses Projets Nature, le Bioparc s’engage à reverser 4% de son chiffre d’affaires aux associations de sauvegarde de la nature.

Nouveauté 2021 : la Volière africaine

Spécialiste reconnu dans l’aménagement de volière, le Bioparc se dote cette année d’une nouvelle installation pour les oiseaux. Initialement prévue en même temps que l’inauguration du Cratère des Carnivores en 2020, un retard dans les travaux et la crise sanitaire ont conduit le parc à repousser son ouverture à 2021. La Volière africaine est un espace de 2000 m2, entouré de roches simulant un canyon minéral et occupé par une dizaine d’espèces. Parmi elles, de nombreux oiseaux tels que des choucadors superbes, des calaos de Decken, des inséparables à joues noires, des touracos de Livingstone, des tisserins gendarmes ou encore des francolins à cou jaune. Au sol, une petite espèce de mammifère cohabitera avec tout ces oiseaux : les damans des rochers. Ce nouvel espace, dans le prolongement du Cratère des Carnivores, pourrait ouvrir quelques jours après la réouverture du parc au public.

Rendez-vous le 19 mai 2021

Après des mois de fermeture et une lettre de son directeur adressée au gouvernement, le Bioparc de Doué-la-Fontaine pourra enfin rouvrir ses portes le 19 mai 2021. Retrouvez toutes les dates de réouvertures des parcs zoologiques dans cet article mis à jour quotidiennement et en fonction des différentes annonces.

Plus d’informations sur le Bioparc dans la fiche descriptive du parc disponible juste ici : https://natureetzoo.fr/bioparc-de-doue-la-fontaine/. Ou rendez-vous directement sur le site du Bioparc juste là : https://www.bioparc-zoo.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *