© Zoo de Bâle
Reptiles

Monstre de Gila

Présentation : Le Monstre de Gila est une espèce de lézard à l’aspect massif et à la queue imposante. C’est le seul lézard venimeux d’Amérique du Nord.

Nom Scientifique : Heloderma suspectum

Classe : Reptile

Ordre : Squamate

Famille : Helodermatidé

Taille : De 40 à 60 cm de long avec la queue

Poids : De 1 à 2 kg selon les individus

Longévité : De 20 à 30 ans environ

Habitat : Le Monstre de Gila habite les régions arides et semi-arides des Etats-Unis jusqu’au Nord du Mexique. On le rencontre en Arizona, en Californie, en Utah ou encore au Nouveau-Mexique. Il passe le plus clair de son temps caché sous des rochers ou dans des petits terriers pour éviter les fortes chaleurs, souvent à proximité d’une zone un peu plus humide pour se rafraîchir.

Alimentation : Il est omnivore à tendance carnivore, il se nourrit principalement de petits mammifères, d’oiseaux, de charognes, d’insectes, de vers mais aussi d’œufs de petits amphibiens ou d’autres petits reptiles. Bien qu’étant venimeux, il utilise son venin plutôt pour se défendre que pour chasser. C’est un puissant neurotoxique dont l’une des protéines est synthétisée et utilisée dans le traitement contre le diabète.

Reproduction : La période de reproduction intervient de mai à juillet. Les mâles entrent en conflit et se battent pour une femelle. Cette dernière, après l’accouplement, pond entre 5 et 10 œufs qu’elle va enfouir dans la terre ou le sable. Après une incubation de 9 mois, les petits naîtront au printemps suivant et mesurent une quinzaine de centimètres. Ils sont venimeux dès la naissance. La maturité sexuelle est atteinte entre 3 et 5 ans selon les individus.

Menaces : Le Monstre de Gila est menacé notamment à cause de sa réputation d’animal dangereux pour l’Homme, pourtant sa morsure est douloureuse mais rarement fatale à l’être humain. On note également un déclin de la population du fait de l’exploitation et le perte de son habitat ainsi que sa dégradation mais aussi à cause des routes et chemins de fers qui le traverse.

Population : Inconnue

En parc zoologique : En France, il est peu commun de croiser la route d’un Monstre de Gila. Cependant, il est possible d’en voir à la Ménagerie du Jardin des Plantes.

Le saviez-vous ? La queue du Monstre de Gila lui sert de réserve graisseuses notamment pour l’hiver. Grâce à celle-ci, il est capable de se nourrir seulement quelques fois dans l’année, jusqu’à moins de 10 fois, mais lorsqu’il se nourrit, il peut ingurgiter jusqu’à un tiers de son poids.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *