Pygargue à tête blanche
Oiseaux

Pygargue à tête blanche

Présentation : Le pygargue à tête blanche est une espèce de rapace d’Amérique du Nord et qui représente l’emblème des États-Unis depuis 1782.

Nom Scientifique : Haliaeetus leucocephalus

Classe : Oiseau

Ordre : Accipitriforme

Famille : Accipitridé

Taille : De 71 à 96 cm et une envergure de 170 à 250 cm

Poids : Entre 3 et 6,5 kg selon le sexe (la femelle étant plus grande que le mâle)

Longévité : Environ une trentaine d’années

Habitat : Il vit le long des rivières, des cours d’eau et des littoraux d’Amérique du Nord jusqu’en Alaska.

Alimentation : Le pygargue à tête blanche est carnivore, malgré son aspect de chasseur affûté, il a tendance à se nourrir plutôt de charognes et de poissons morts. Son bec crochu ne lui sert pas à tuer mais plutôt à dépecer en morceaux la peau et la carcasse des animaux qu’il consomme. Autrement, il chasse toutes sortes de petits mammifères (lapins, lièvres, rongeurs) mais aussi et surtout de poissons, qu’il va attraper avec ses serres directement dans l’eau.

Reproduction : A la naissance, les petits sont couverts d’un duvet gris qu’ils garderont pendant 4 à 5 semaines avant d’obtenir leurs premières plumes. La femelle pond entre un et trois œufs, généralement deux et souvent, seul l’un d’eux survit jusqu’à l’envol. L’incubation dure environ 5 semaines et l’élevage des jeunes se fait par les deux parents qui chassent et apportent la nourriture aux petits. Le nid du pygargue à tête blanche est l’un des plus gros du monde, il peut mesurer jusqu’à 2 mètres de diamètre et s’agrandit d’année en année. La maturité sexuelle est atteinte vers l’âge de 4 ans et les couples sont fidèles à vie.

Menaces : Bien qu’étant l’emblème des États-Unis, le pygargue à tête blanche est persécuté par l’humain notamment par les pêcheurs qui voit en lui un concurrent pour la pêche du saumon. Il subit aussi la dégradation de son habitat et la pollution aux pesticides qui rendent certains individus infertiles.

Population : Pas de chiffre précis mais en légère augmentation

En parc zoologique : Le pygargue à tête blanche est présent dans une dizaine de parcs zoologiques français tels que le ZooParc de Beauval, le Zoo de la Boissière du Doré, le Natur’Zoo de Mervent ou encore le Zoo d’Amnéville. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui présentent cette espèce.

Le saviez-vous ? La vue perçante du pygargue à tête blanche en fait un chasseur redoutable, sa vue est 4 fois supérieure à celle de l’être humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *