© Bioparc de Doué-la-Fontaine
© Bioparc de Doué-la-Fontaine
Actualités

Un hippopotame pygmée est né au Bioparc de Doué-la-Fontaine

Le jeudi 11 novembre 2021, après plus de 6 mois de gestation, une petite femelle hippopotame pygmée a vu le jour au Bioparc de Doué-la-Fontaine.

La petite femelle, âgée d’un peu plus d’une semaine porte le prénom de Quilla. Chez l’hippopotame pygmée, la gestation dure environ 205 jours au bout desquels naît un seul petit. Quilla est la fille de Clafouti le mâle et de Leah la femelle. Ils sont respectivement âgés de 30 et 27 ans et deviennent parents pour la troisième fois ensemble. Le Bioparc de Doué-la-Fontaine avait vu naître Sakassou en 2012, aujourd’hui au Parc de Branféré et lui aussi devenu père depuis, et Ziama en 2015 qui vit aujourd’hui dans un zoo des Émirats-Arabes-Unis.

C’est une nouvelle naissance exceptionnelle qu’enregistre le Bioparc car l’hippopotame pygmée est classé « En danger » (En) sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Sur les 12 derniers mois, les parcs zoologiques du monde entier n’ont enregistré que 17 naissances d’hippopotames pygmées. Dans la nature, on estime qu’il ne resterait que 2500 individus répartis entre la Guinée, le Sierra Leone, la Côte d’Ivoire et le Libéria. L’hippopotame pygmée est protégé mais il est gravement menacé par la transformation et la réduction de son habitat au profit de terres agricoles, mais aussi par la fragmentation de son territoire qui conduit à l’isolement des individus entre eux. Les populations restantes se trouvent principalement à l’intérieur d’aires protégées dont la plus grande est le parc national de Taï en Côte d’Ivoire.

© Bioparc de Doué-la-Fontaine

Aujourd’hui, la petite Quilla se porte très bien, elle prend du poids très rapidement à raison de 300 à 400 grammes par jour. À la naissance, elle pesait 5,9 kg mais atteint déjà les 7,4 kg en seulement 1 semaine. Pour l’instant, elle reste auprès de sa mère à l’intérieur du bâtiment des hippopotames. Elle devrait pouvoir sortir seulement au printemps, lorsque la météo et les températures le permettront et si Leah, sa mère, l’autorise à poser une patte à l’extérieur. En attendant, elle profite de douches chaude de la part de ses soigneurs et pourra se baigner dans son bassin intérieur d’ici quelques jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *