© Eric Baccega - ZooParc de Beauval
© Eric Baccega - ZooParc de Beauval
Actualités

Naissance de deux bébés pandas géants au Zoo de Beauval !

Enfin ! Dans la nuit du 1er au 2 août 2021, Huan Huan, la femelle panda géant du ZooParc de Beauval, a donné naissance à des jumeaux en parfaite santé.

Une longue nuit

Huan Huan était sous surveillance depuis plusieurs jours pour l’arrivée imminente de ses deux petits détectés quelques jours plus tôt lors d’une échographie. L’attente a donc été longue pour toutes les personnes, les soigneurs et les vétérinaires présents sur place. Mais il a fallu patienter jusqu’à 1h du matin ce lundi 2 août pour découvrir le premier petit, suivi de très prés par le second. Les deux bébés sont tout roses, vifs et bien dodus.

Depuis plusieurs jours, la femelle panda géant passait de plus en plus de temps à dormir dans sa loge privée, à l’abri des regards des visiteurs. Même la nourriture ne suffisait plus à la faire se lever. La naissance était proche et il fallait la préparer. Les équipes du parc, rejointes par deux soigneuses du Centre de Recherche et de Reproduction du Panda Géant à Chengdu en Chine, avaient donc prévu une couveuse pour réchauffer les petits et ont commencé à se relayer pour rester sur place et intervenir en cas de problème. Et dès 17h ce dimanche 1er août, Huan Huan, installée dans sa loge de mise bas, a eu ses premières pertes, signe du début du travail. Toutes les équipes se sont alors mises en place pour assurer à la femelle les meilleures conditions. Sur les réseaux sociaux du Zoo de Beauval, les passionnés ont pu suivre l’avancée de la naissance tout au long de la nuit. Dans un couloir, face à la loge, les deux soigneuses chinoises ont veillé sur elle durant des heures, à l’affut de ses moindres faits et gestes. L’une d’elles s’était même occupée de Huan Huan et de Yuan Zi lorsqu’ils avaient 6 mois. Toutes les observations sont notées sur un carnet pendant que tout le matériel et les couveuses qui doivent accueillir les petits sont vérifiés. Les vétérinaires Baptiste Mulot et Antoine Leclerc, déjà présents pour la naissance de Yuan Meng en 2017, sont eux aussi aux côtés de Huan Huan pour suivre l’avancée de la mise bas. Dans la salle des écrans à quelques pas des loges intérieures des pandas, de nombreuses personnes se sont réunies pour elles aussi suivre ce moment unique. « Tout le monde est concentré et sait parfaitement ce qu’il a à faire. Pas besoin de toujours se parler pour se comprendre entre soigneurs et vétérinaires, déclare Delphine Delord, directrice associée du ZooParc de Beauval.

Rapidement, le comportement de Huan Huan évolue et les premières contractions apparaissent. Ces dernières s’intensifient au fil des heures jusqu’à la perte des eaux aux alentours de 00h35. Et puis soudainement, le premier petit apparaît à 1h03 et la femelle réagit très rapidement pour s’occuper de son premier petit. « Plus expérimentée qu’il y a 4 ans, elle sait comment s’y prendre, elle le protège. D’ailleurs, on voit qu’elle ne veut pas le lâcher », se réjouit Rodolphe Delord, très ému de revivre un tel événement. A peine quelques minutes après le premier, le second petit voit le jour à 1h10 du matin. Le premier bébé a été récupéré par les soigneuses chinoises, il pèse 149 g alors que le second, récupéré un peu plus tard, pèse 129 g. Un poids quasi idéal car à la naissance, plus ils sont gros, plus ils ont de chance de survivre, la moyenne étant établit entre 100 et 150g. Tout est allé très vite, il n’a fallu qu’une trentaine de minutes à la femelle entre la perte des eaux et la mise bas. Huan Huan s’occupe très bien de ses deux bébés qu’elle a pris dans sa gueule pour les lécher et les nettoyer. Des petits cris se font fait entendre et le stress des derniers jours a laissé place à la joie au sein des équipes. « Nous venons de vivre un moment d’une rare intensité. Ces naissances sont toujours aussi exceptionnelles mais elles réservent aussi leur lot de surprises ! On se réjouit de la vivacité des bébés, ressentie dès leurs premiers instants. Ces naissances sont aussi le fruit des efforts de toutes nos équipes qui ne se ménagent pas pour prodiguer un maximum de bien-être aux animaux », précise Delphine Delord.

Images : © ZooParc de Beauval

Des petits qui seront visibles dans plusieurs mois

Pour l’instant, le sexe des petits n’est pas encore connu, même s’il semblerait que ce soit deux petits femelles. Les premiers jours de vie des bébés restent encore incertains et au Zoo de Beauval, tout le monde va redoubler de vigilance pour permettre aux petits de grandir sereinement. A tour de rôle, les jumeaux seront placés en couveuse ou avec leur mère. « Ils vont être mis en couveuse et ils vont aller téter leur mère en alternance. Ils vont être surveillés 24 heures sur 24 avant que le public ne puisse les voir dans quelques semaines », a précisé Rodolphe Delord à l’AFP. Dans une centaine de jours, les petits seront baptisés par la première dame chinoise et devraient être présentés au public à peu près en même temps. Comme pour Yuan Meng, les visiteurs pourront les observer à travers des écrans installés dans la zone des pandas géants. Yuan Meng quant à lui, devrait quitter le Zoo de Beauval pour la Chine et le Centre de Recherche et de Reproduction du Panda Géant à Chengdu, lieu de naissance de Huan Huan et Yuan Zi, ses parents. Son départ avait été retardé par la crise sanitaire mais aucune date officielle de son départ n’a encore été communiquée. Presque 4 ans jour pour jour après la première naissance française d’un panda géant, le Zoo de Beauval accueille donc deux nouvelles petites têtes qui deviendront sans aucun doute les nouvelles mascottes du parc dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *