PAL Savana RESERVE © Le PAL
© Le PAL
Actualités

Le PAL Savana RESERVE : une nouvelle plaine africaine et un hôtel pour le PAL

En avril 2021, si la situation sanitaire le permet, le PAL inaugurera un tout nouvel hôtel bordant une nouvelle plaine africaine.

Cinq hectares de plaine africaine

Le PAL se dote d’une nouvelle plaine africaine que les résidents de l’hôtel auront la chance de découvrir durant leur séjour. Les visiteurs du parc également puisqu’ils pourront profiter de trois points de vision, dont deux seront dotés de lunettes binoculaires pour permettre l’observation des animaux quand ils seront visibles mais pas à proximité. Parmi les espèces à découvrir, un groupe de nyalas, des zèbres de Grévy, des élands du Cap, des girafes de Rothschild, des rhinocéros blancs, des grues couronnées, des autruches ou encore des calaos terrestres. « La démarche du PAL n’est pas d’accueillir de plus en plus d’espèces mais plutôt d’améliorer le bien-être de celles déjà présentes au parc en leur offrant de nouveaux habitats », indique Arnaud Bennet, le PDG du parc. Et pour cause, hormis les rhinocéros blancs, toutes les espèces étaient déjà présentes au PAL. Cette savane devrait être parfaitement adaptée aux besoins des animaux avec de la végétation haute et basse, plusieurs points d’eaux, ainsi qu’une rivière aménagée pour les séparer de l’hôtel. En plus des arbres et de la végétation déjà en place, le parc a planté environ 4000 arbres supplémentaires.

Un groupe de 4 girafes de Rothschild

Le parc hébergeait déjà 3 femelles qui ont donc été déplacées et voient leur espace s’agrandir. Elles ont été rejointes il y a quelques jours par un jeune mâle de 15 mois, Mahengo. Il est né dans un parc zoologique danois et arrive au PAL dans le cadre d’un Programme d’Elevage Européen (EEP) où il deviendra, dans les années à venir, le mâle reproducteur du groupe. Les 4 girafes seront logées dans un bâtiment à la hauteur de leurs besoins : 400 m2 pour 8 mètres du sol au plafond, composé de 5 loges individuelles, il comprend également un parc extérieur de 200 m2 en plus de la savane. Une passerelle permet aux soigneurs une observation optimale du groupe et la possibilité de pratiquer des entraînements médicaux en toute sécurité. Le bâtiment, entièrement recouvert de bois brûlé, est aussi doté d’une voûte translucide et de plusieurs fenêtres qui offrent une bonne luminosité.

Une nouvelle espèce : le rhinocéros blanc

Le PAL a accueilli cet hiver 3 mâles rhinocéros blancs âgées d’environ 1 an et demi, venus de 3 parcs zoologiques différents (du Safari de Peaugres en Ardèche, d’Angleterre et d’Irlande). Ils s’appellent Alan, Mac et Malabar et prendront possession de la nouvelle savane dès que la météo le permettra. Le trio logera dans un bâtiment sur-mesure composé de 4 loges de 36 m2 avec 4 enclos extérieurs d’environ 65 m2 chacun. Ils bénéficient également d’un pré-parc extérieur pour sortir quelques heures par jour les mois d’hiver sans risque pour eux. L’arrivée de ces trois mâles s’inscrit également dans un EEP ; les rhinocéros blancs ont tendance à vivre en groupe matriarcal composé d’un mâle et de plusieurs femelles. Il est donc important que plusieurs parcs zoologiques en Europe hébergent des groupes de jeunes mâles pour que d’autres parcs gèrent la reproduction de cette espèce.

Une nouvelle offre hôtelière

Après deux ans de travaux et le plus gros investissement du parc depuis sa création (plus de 16M€), le PAL se dote d’une nouvelle offre d’hébergement avec l’inauguration cette année d’un hôtel, le PAL Savana RESERVE. Il sera situé en bordure de la nouvelle savane, séparé d’elle et de ses habitants par la rivière « Limpopo ». L’ensemble, directement inspiré d’un hôtel situé dans le Kruger Park en Afrique du Sud, est constitué de 5 bâtiments. En plus de la réception et des suites, le Savana Reserve est équipé d’un restaurant, « Le Victoria », et de son bar, « le Zanzibar », surplombant la rivière et la savane avec des terrasses abritées sur pilotis. Un accès privatif entre le parc et l’hôtel permet aux résidents d’aller et venir librement.

300 lits pour répondre à une forte demande

L’hôtel comprend 60 suites réparties sur 3 niveaux. Toutes les chambres se situent du même côté du bâtiment de sorte que les résidents aient une vue directe sur la savane africaine via notamment une terrasse. Avec la création de cet hôtel, le PAL renforce son offre hôtelière initiée en 2013 et l’ouverture des premiers Lodges. « Les Lodges ont un taux d’occupation de 100% avec 16 000 nuitées chaque année et une demande 2 à 3 fois supérieure à la capacité d’hébergement totale, notamment en été ». Le parc triple ainsi sa capacité d’hébergement, soit un total de 450 lits

Un engagement pour les espèces menacées

Comme les Lodges, Le Savana RESERVE sera un lieu d’éducation et de sensibilisation du public à la protection de la biodiversité. Différents outils, en partenariat avec la Fondation Le PAL NATURE, seront à disposition des résidents de l’hôtel comme des fiches pour l’apprentissage et la découverte du mode de vie des différentes espèces de la plaine africaine mais aussi la mise à disposition d’une paire de jumelles pour leur observation. Pour chaque nuitée passée au Savana RESERVE, 0,50€ seront reversés à des associations de terrain et viendront renforcer l’aide de la Fondation Le PAL NATURE. Parmi les nombreuses associations soutenues en France et à l’étranger par la fondation, il y a notamment « Save The Rhino » qui lutte contre le braconnage du rhinocéros blanc en Afrique du Sud, et l’Association « Les Mares de Hwange », qui grâce à l’installation de pompes solaires garantit l’approvisionnement en eau des mares naturelles de ce Parc National du Zimbabwe, sauvant ainsi des milliers d’animaux lors des épisodes récurrents de sécheresse causés par le réchauffement climatique.

Côté tarif, il faut compter autour de 180€ par adulte et par nuit pour un forfait comprenant la nuit à l’hôtel, l’entrée au parc la journée, le dîner (hors boissons) et le petit-déjeuner au restaurant « Le Victoria ». L’ouverture de l’hôtel est pour l’heure prévue au soir du 9 avril 2021, pour une ouverture du parc le 10 avril. N’hésitez pas à consulter les dates de réouvertures des établissements zoologiques en fonction des annonces directement dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *