© Corinne Puch
Mammifères

Gorille des plaines de l’Ouest

> Généralités

Le gorille des plaines de l’Ouest (Gorilla gorilla gorilla) est l’une des deux sous-espèces du gorille de l’Ouest (Gorilla gorilla), avec le gorille de la rivière Cross (Gorilla gorilla diehli). Il existe une autre espèce de gorille, le gorille de l’Est (Gorilla beringei), elle aussi répartie en deux sous-espèces, le gorille des plaines de l’Est ou gorille de Grauer (Gorilla beringei graueri) et le gorille des montagnes (Gorilla beringei beringei).

Le gorille fait partie de la famille des Hominidés (ou Grands Singes), avec l’orang-outan, le chimpanzé, le bonobo, le gibbon et l’humain, et est le plus imposant de tous les primates, les mâles pouvant atteindre un poids de 250 kg ! Le dimorphisme sexuel est très marqué chez ce singe, le mâle étant 2 fois plus lourd que la femelle et présentant des caractères sexuels secondaires : une crête sagittale prononcée (sur laquelle sont attachés les puissants muscles de la mâchoire), de grandes canines, une large poitrine à la peau glabre et des poils blancs qui recouvrent le dos et le haut des cuisses, ce qui lui a valu le surnom de « dos argenté ».

Malgré son physique impressionnant, le gorille est naturellement farouche et réservé. En cas de dérangement ou d’agression, le mâle cherche à impressionner l’intrus en criant et en se frappant la poitrine avec ses poings.

> Répartition et habitat

Comme son nom l’indique, le gorille des plaines de l’Ouest est présent dans la partie occidentale du continent africain, où il est réparti sur 4 pays : le Cameroun, le Gabon, le Congo et la République centrafricaine.

Ce primate fréquente les forêts tropicales humides où il se déplace majoritairement au sol. Il ne grimpe aux arbres que pour y dormir et va se construire chaque nuit un nid composé de feuillages et de branchages.

> Régime alimentaire

Le gorille est le plus végétarien des grands singes. Il est principalement folivore, c’est-à-dire qu’il se nourrit de feuilles, mais ingère aussi la tige, l’écorce, la moelle des branches et des racines des nombreuses espèces de végétaux qui composent son alimentation. Ces aliments étant peu nutritifs, le gorille doit en consommer de grandes quantités et passe la plus grande partie de sa journée à leur recherche. Un mâle peut ingurgiter environ 14 kg de nourriture par jour contre 7 kg pour la femelle. 

Le gorille peut également consommer quelques fruits et plus rarement des insectes (termites et autres). Il est capable d’utiliser des outils comme par exemple une pierre pour casser des noix ou des brindilles pour chercher des insectes dans des trous.

En ingérant une grande quantité de graines et en les rejetant à travers ses excréments, le gorille joue un rôle écologique essentiel en participant activement à la régénération de la forêt !

> Vie sociale et reproduction

Le gorille des plaines de l’Ouest vit en harems pouvant comprendre jusqu’à 20 membres, composés chacun d’un mâle dominant, de plusieurs femelles et de leurs jeunes d’âges différents. Chaque individu a une position hiérarchique précise dans le groupe. Le mâle dominant est le seul à pouvoir se reproduire avec les femelles de son groupe. Après une gestation de 8 à 9 mois, la femelle met au monde un unique petit pesant à peine 1,5 kg. Ce dernier est très vulnérable et sa mère s’en occupe constamment pendant les cinq premiers mois, tout en restant à proximité du père pour être protégée. Vers ses 3-4 ans, le jeune est sevré et sa mère est à nouveau réceptive pour un accouplement.

Les femelles atteignent leur maturité sexuelle vers l’âge de 6 ou 7 ans. À ce stade, elles choisissent soit de rester dans leur groupe natal, soit de le quitter pour en rejoindre un autre, auquel cas elles pourront changer de groupe tout au long de leur vie. Elles peuvent aussi partir créer leur propre famille avec un mâle solitaire.

Quant à eux, les jeunes mâles ont l’obligation de quitter le nid familial dès qu’ils atteignent la maturité sexuelle, soit vers 10-12 ans. Ils mènent alors une vie de solitaire ou s’allient temporairement à d’autres mâles, avant d’être capables d’attirer leurs premières femelles et de diriger leur propre groupe. Un dos argenté atteint sa pleine maturité sexuelle vers l’âge de 18 ans.

> Menaces et conservation

Comme tous les grands singes, le gorille des plaines de l’Ouest est gravement menacé par la destruction de son habitat naturel, due à une déforestation intensive au profit de l’expansion agricole et de l’exploitation de bois et de minerais. Le primate est aussi braconné pour sa viande et pour certaines parties de son corps (crâne, os, mains) auxquelles on attribue des pouvoirs surnaturels. Les braconniers tuent aussi les mères pour capturer leurs petits et les revendre en tant qu’animaux de compagnie. 

Comme si cela ne suffisait pas, les gorilles sont aussi les victimes collatérales de conflits armés qui ébranlent leur aire de répartition et plusieurs milliers d’entre eux sont décédés des suites de la fièvre hémorragique du virus Ebola qui sévit en Afrique depuis le début des années 2000. 

Face à l’ampleur de toutes ces menaces, l’UICN a classé le gorille des plaines de l’Ouest dans la catégorie « En danger critique d’extinction » (CR) sur sa liste rouge.

> En parc zoologique

Le gorille des plaines de l’Ouest est actuellement la seule sous-espèce de gorille présente dans les zoos en France. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui hébergent des gorilles des plaines de l’Ouest.

L’espèce fait l’objet d’un Programme Européen pour les Espèces menacées (EEP), géré par Apenheul, aux Pays-Bas.

 

Articles similaires