© Safari de Peaugres
© Safari de Peaugres
Actualités

Naissance de trois lionceaux au Safari de Peaugres

Ils sont nés au début du mois d’août : trois petits lionceaux ont vu le jour au Safari de Peaugres après 120 jours de gestation.

La lionne Kananga a donné naissance début août à trois petits lionceaux. Il s’agit d’un évènement pour le Safari de Peaugres qui n’avait pas connu une telle naissance depuis 2001. C’est tout à fait volontairement que le parc avait choisi de ne plus reproduire cette espèce depuis près de 20 ans. Il existe plusieurs sous-espèces de lion dont la distinction est récente et liée au progrès de la science. La sous-espèce précise des lions présents à cette époque à Peaugres et il a été décidé de stopper leur reproduction et d’attendre que cette lignée à la génétique inconnue s’éteigne naturellement. Par la suite et après des sollicitations auprès de l’EAZA (Association Européenne des Parcs Zoologiques et Aquariums pour accueillir de nouveaux lions dont la sous-espèce était clairement identifiée afin de leur permettre de se reproduire. C’est pour cette raison que cette naissance est un évènement rare pour le Safari de Peaugres car cette reproduction est contrôlée et dictée d’abord et avant tout par la conservation des espèces.

Les trois lionceaux sont des petites femelles

Les trois lionceaux sont des petites femelles et c’est une bonne nouvelle car le lion est la seule espèce de félins à développer une organisation sociale qui comporte un mâle dominant pour plusieurs femelles. Il est quasiment impossible de garder plusieurs mâles au sein d’un même groupe car ils entrent en concurrence les uns avec les autres. Le lion dominant pouvant même tuer les plus jeunes.

Elles pesaient un peu plus d’un kilo à leur naissance et elles étaient aveugles durant leurs deux premières semaines de vie. Elles sont restés auprès de leur mère, dans les coulisses du parc durant quelques temps de quoi permettre à l’équipe zoologique de faire les premiers examens médicaux mais aussi de suivre leur courbe de poids, de les vermifuger, de les sexer et de les identifier par puces. Avant de pouvoir faire la connaissance de leur père, les trois petites lionnes vont d’abord devoir se familiariser avec leur extérieur. Un extérieur agrémenté désormais de jeux. Aujourd’hui âgées d’à peine deux mois, elles pèsent un peu plus de 5 kilos et elles s’apprêtent donc à faire leurs premiers pas en extérieur. Les portes de leur abri et de leur pré-parc sont désormais ouvertes afin qu’elles puissent explorer à leur rythme, accompagnées de leur mère, leur nouveau territoire. Elles vont continuer de téter leur mère durant au moins 4 mois et il faudra attendre leur premier anniversaire pour qu’elles soient plus indépendantes et qu’elles perdent les petites tâches spécifiques au pelage du lionceau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *