© Parc animalier de La Barben
Oiseaux

Nandou d’Amérique

Présentation

Le nandou d’Amérique est le plus grand oiseau d’Amérique du Sud, et le troisième au monde après l’autruche et l’émeu. Comme ses cousins, il est incapable de voler mais ses longues pattes musclées lui permettent de courir jusqu’à 60 km/h.

Habitat

Cet oiseau coureur fréquente les grandes plaines sèches, broussailleuses et marécageuses de la pampa sud-américaine. On le rencontre du nord-est du Brésil jusqu’au centre de l’Argentine, en passant par la Bolivie et le Paraguay.

Alimentation

Le nandou d’Amérique est un oiseau omnivore. Il marque une préférence pour les plantes à feuilles larges et les trèfles, mais il consomme également une large variété de graines, de racines et de fruits. Il inclut dans son régime alimentaire des insectes, en particulier des sauterelles, ainsi que des petits vertébrés comme des lézards, des grenouilles, des petits oiseaux et des serpents. L’oiseau se déplace continuellement lorsqu’il recherche sa nourriture.

Reproduction

Durant le printemps et l’été, les mâles sont solitaires, tandis que les femelles vivent en groupes. Lors de la période de reproduction, qui a lieu entre août et janvier selon les régions, les nandous se réunissent pour former des groupes pouvant atteindre une centaine d’individus. À l’intérieur de ces groupes, les mâles règnent chacun sur un petit harem de 2 à 12 femelles. Polygames, ils font la cour à chacune de leurs femelles et s’accouplent avec celles répondant à leurs avances. 

Après les accouplements, le mâle creuse dans le sol une cuvette d’une dizaine de centimètres de profondeur et d’un mètre de diamètre, entourée de brindilles et de végétation, faisant office de nid. Toutes les femelles vont pondre dans ce même nid, chacune à un jour différent, pendant une période de 7 à 10 jours. Le nid peut alors contenir de 10 à 60 œufs !  C’est uniquement le mâle qui se charge ensuite de la couvaison des œufs. Deux à trois jours après la première ponte, il reste au nid et commence à couver les œufs en les défendant vigoureusement, obligeant les femelles à pondre autour du nid. Il récupère ensuite leurs œufs en les faisant rouler du bout du bec jusqu’aux autres. 

À l’éclosion, les petits quittent rapidement le nid et sont accompagnés par leur père, qui se chargera également à lui seul de l’élevage des jeunes. Le mâle nandou est un véritable « papa poule » ! Tout au long de la journée, il guide ses petits pour les nourrir et, le soir venu, il les abrite sous ses grandes ailes pour les protéger du froid. Les jeunes nandous sont très dépendants de leur père pendant les six premiers mois de leur vie et pourront se reproduire à leur tour dès l’âge de 2 ans.

Menaces

Le nandou américain a longtemps été persécuté par l’Homme. Il était intensivement chassé pour sa viande et ses œufs qui constituaient des mets très appréciés des locaux. Ses plumes étaient aussi convoitées pour en fabriquer des plumeaux. Enfin, c’est sa graisse qui fut prisée car cet oiseau possède un excellent système immunitaire permettant à ses blessures de cicatriser rapidement. Elle était alors utilisée comme une pommade anti-inflammatoire. 

Ses effectifs sont aujourd’hui en déclin mais l’espèce reste protégée. Le nandou d’Amérique est actuellement classé « Quasi menacé » (NT) par l’UICN.

En parc zoologique

Le nandou d’Amérique est aujourd’hui présent dans de très nombreux zoos en France. Découvrez la liste des parcs zoologiques qui présentent des nandous d’Amérique.

Articles similaires