© dr
© dr
Oiseaux

Outarde canepetière

Présentation

Seul oiseau du genre Tetrax, l’outarde canepetière est un oiseau de taille moyenne très difficile à observer dans son milieu naturel. 

Le dimorphisme sexuel est très marqué durant la saison nuptiale. Le mâle arbore en effet de remarquables motifs sur la tête et le cou, des sortes de colliers noirs et blancs. Mais après cette période, le mâle mue et il devient alors plus compliqué de le différencier de la femelle.

Habitat

L’habitat de prédilection de l’outarde canepetière est la steppe semi-aride que l’on retrouve notamment dans les pays du pourtour méditerranéen. Cet oiseau fréquente aussi les prairies, les pâtures ainsi que les cultures de céréales et favorise les terrains dégagés avec une végétation relativement haute.

L’outarde canepetière se rencontre en France, dans la péninsule ibérique jusqu’au nord de l’Afrique (Maroc notamment), en Italie et jusqu’en Russie et autres pays tels que le Kazakhstan.

Alimentation

L’outarde canepetière est omnivore et se nourrit de divers végétaux tels que les légumineuses sauvages, la luzerne ou le colza, ainsi que d’insectes (coléoptères, orthoptères).

Le régime alimentaire semble très variable en fonction du biotope (zone cultivée, steppe…), de la saison (hiver, période nuptiale, post-nuptiale…) et des individus (juvéniles, femelles, mâles).

Reproduction

L’outarde canepetière est une espèce grégaire dont la saison de reproduction s’étale d’avril à juin. La femelle pond entre 2 et 6 œufs dans un nid confectionné au sol, souvent placé dans un trou.

La durée d’incubation est de 20 à 22 jours et, bien souvent, tous les œufs n’éclosent pas. La femelle s’occupe seule de l’élevage des petits pendant 3 à 4 semaines, avant qu’ils ne prennent leur envol. La maturité sexuelle est atteinte vers 1 an pour les femelles et 2 ans pour les mâles.

Menaces

Aujourd’hui protégée, l’outarde canepetière a longtemps subi une chasse intensive conduisant à un fort déclin de l’espèce. Désormais, c’est la modification des techniques de cultures, l’intensification de l’agriculture ainsi que l’utilisation de pesticides qui menacent les outardes. Les chats domestiques et les renards représentent également des prédateurs pour elles.

Bien que classée « Quasi menacé » (NT) à l’échelle mondiale, l’outarde canepetière reste très menacée en France, où elle est classée « En danger d’extinction » (EN) sur la liste des espèces menacées. En effet, cet oiseau a connu une régression de près de 80 % de ses effectifs en l’espace de 20 ans seulement.

En parc zoologique

En France, un programme de conservation et de réintroduction est mené par quelques parcs zoologiques qui présentent cette espèce

À lire également…