Naissance otarie à crinière © MNHN - Aurélien Aumasson
Naissance otarie à crinière © MNHN - Aurélien Aumasson
Actualités

Parc zoologique de Paris : naissance d’une otarie à crinière

Le Parc zoologique de Paris a annoncé ce jour la naissance d’une petite femelle otarie à crinière qui est née le 24 juillet dernier.

L’équipe du parc avait eu la bonne surprise en mars dernier de constater la gestation de deux femelles otaries à crinière, Ela et Nora. Un événement plutôt rare puisqu’en 2018, seulement quatre naissances chez cette espèce ont eu lieu en Europe. Les deux femelles, dont c’est la première gestation, cohabitent avec Portos et Aramis, deux mâles matures. Suite à cette découverte, l’équipe de soigneurs et de vétérinaire du parc parisien a apporté une attention supplémentaire aux indicateurs de bonne santé des petits et des mères : aspect du placenta, rythme cardiaque, mouvements …

« Les équipes ont aussi réfléchi aux adaptations afin d’accueillir au mieux ces nouveaux pensionnaires : mise en place d’un bassin de maternité, ajustement des rations alimentaires pour préparer la lactation… Sans oublier un réaménagement du bassin pour éviter qu’un nouveau-né de 12 kg ne croise la route d’un mâle de plus de 300 kg ! » peut-on lire sur le site internet du Parc zoologique de Paris.

Dans la nuit du 22 juillet, Ela, la plus jeune des otaries, a été la première à mettre bas d’une petite femelle de 12,7 kg, morte née. Selon le parc, la taille du petit et le fait que la mère soit jeune et primipare ont certainement provoqué la mort de la petite. Désormais, la femelle se porte bien malgré cette épreuve compliquée.

La nuit suivante, Nora, l’autre femelle, a donné naissance à une autre petite femelle de 12,8 kg. Les deux se portent bien et la mère s’est immédiatement occupée de sa progéniture. Afin d’éviter une noyade non désirée, les équipes du parc ont préparé un bassin à profondeur variable et ajustable pour que la petite femelle puisse apprendre à nager tranquillement.

Pour plus d’informations, cliquez-ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *