Eric Vignot © Parrot World
© Parrot World
Actualités

Parrot World toujours fermé : une décision injustifiée selon son fondateur Éric Vignot

Après des débuts réussis le 15 août 2020 avec plus de 50 000 visiteurs en 2 mois d’ouverture (jusqu’au 29 octobre), le nouveau parc animalier d’Ile-de-France consacré aux animaux d’Amérique du Sud est toujours fermé sur décision gouvernementale. Éric Vignot, le fondateur et directeur du parc, s’agace de l’obligation de garder Parrot World fermé.

Selon lui, cette fermeture est totalement injustifiée car « il n’y a aucun risque sanitaire à venir observer des animaux en plein air ». Grâce à son cursus de biologiste et de pharmacien et en tant que créateur et ancien dirigeant pendant 25 ans de l’Institut de Recherche en Microbiologique (IRM), Éric Vignot est tout à fait conscient des gestes barrières à faire respecter aux visiteurs : « Le port du masque, la distribution de gel hydroalcoolique aux endroits stratégiques du parc et l’absence d’animations en font un espace à risque zéro d’un point de vue épidémiologique. Par ailleurs, une promenade en famille en plein air et au milieu des animaux est bénéfique pour la santé physique et mentale », peut-on lire dans le communiqué du parc à ce sujet.

Sans revenus depuis plus de 3 mois, le parc doit cependant faire face à des frais fixes, inhérents aux parcs zoologiques. « A Parrot World, il faut nourrir et soigner plus de 600 animaux au quotidien, payer les salaires des soigneurs et des vétérinaires qui se relaient 7 jours sur 7 pour veiller à leur bien-être ».

Depuis sa fermeture au public, quelques initiatives locales ont quand même vu le jour pour soutenir Parrot World. Le magasin Grand Frais de Coulommiers a fait don de fruits et de légumes pour les pensionnaires du parc et quelques entreprises partenaires ont acheté des billets d’entrée pour offrir à leurs clients, tout comme le département de Seine-et-Marne pour les écoles.

Eric Vignot, Fondateur de Parrot World

L’espoir d’une ouverture en mars

Parrot World ne bénéficie d’aucune aide gouvernementale pour couvrir les pertes d’exploitation liées à la fermeture au public puisque le parc n’était pas ouvert l’année précédente. Afin d’améliorer ses revenus en attendant la réouverture du parc, la direction du parc, qui espère un retour des visiteurs au plus tard début mars, a décidé d’ouvrir sa boutique le samedi matin à partir du 13 février de 10h à 13h. Quelques petits travaux ont été effectués pour embellir le parc comme la plantation de centaines de fleurs et d’arbres, mais aussi pour améliorer le bien-être des animaux avec l’isolation thermique de l’enclos des loutres géantes, la construction d’un nouvel abri avec une baie vitrée pour les coatis ou encore le drainage de l’enclos des guanacos.

Pour l’heure, aucune visibilité n’est donnée aux parcs zoologiques concernant une réouverture, et ceux qui devaient rouvrir en février sont contraints de repousser les uns après les autres. En attendant, rendez-vous dans cet article pour suivre l’évolution des dates d’ouvertures annoncées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *