© Zoo de La Flèche
© Zoo de La Flèche
Actualités

Départ d’un lion blanc du Zoo de La Flèche vers le Parc des Félins

Au début du mois de février, Tankwa, un jeune lion blanc du Zoo de La Flèche a été transféré vers le Parc des Félins en région parisienne.

Un nouvel environnement pour Tankwa

Il aura fallu plusieurs semaines pour que les équipes du Zoo de La Flèche et celles du Parc des Félins prépare un transfert de taille entre les deux établissements. Tankwa, un lion blanc, a quitté la Sarthe où il est né pour rejoindre la Seine-et-Marne en début d’année 2022. Nés en octobre 2018, Tankwa et son frère jumeau Yôko, sont les deux derniers petits de Nikita et Jabu, le couple emblématique de lions blancs du Zoo de La Flèche. Depuis le décès de Jabu en 2021, les deux jeunes lions vivaient seuls aux côtés de leur mère. Mais âgés de plus de 3 ans aujourd’hui, les moments de jeux et de tendresse entre lionceaux se transformaient peu à peu en rivalité, prenant notamment de l’ampleur en terme de force. Il devenait donc difficile pour les équipes du Zoo de La Flèche de maintenir les deux mâles adultes avec une femelle plus âgée dans le même espace. Après plusieurs échanges avec les équipes des Parcs Zoologiques de Lumigny (dont fait partie le Parc des Félins), il a été décidé d’y transférer Tankwa.

Une mise en contact progressive

Au Parc des Félins, Tankwa va pouvoir évoluer dans l’un des plus grands espaces du parc, deux hectares dédiés exclusivement à une troupe de lions blancs. Il a également fait la rencontre de trois femelles : Aline, aujourd’hui âgée de 17 ans, et ses deux filles Sabie et Sihreni, qui fêteront leurs 5 ans en 2022. Pour l’instant, la mise en contact de Tankwa et des trois femelles se fait de façon progressive. « Après quelques premières approches un peu maladroites, il se fait accepter progressivement par les filles, indique Sébastien VERDIN, responsable pédagogique des Parcs Zoologiques de Lumigny. Tankwa s’adapte bien. S’il n’a pas encore été mis en contact avec les trois femelles en même temps, il est quotidiennement avec deux femelles. » Pour l’instant, les quatre félins font connaissance et apprennent à cohabiter ensemble, sans agressivité. Nul doute que d’ici quelques semaines, les visiteurs pourront observer le nouveau groupe reproducteur de lions blancs du Parc des Félins au complet dans cet immense territoire. « Avec Tankwa, c’est le démarrage d’une nouvelle aventure, qui, nous l’espérons, verra naître dès cette année de nouveaux ambassadeurs de la vie sauvage, ajoute Sébastien VERDIN. Une chose est sûre nos habitués le trouvent magnifique ! »

Zoom sur le lion blanc

Le lion blanc ne représente pas une sous-espèce de lion, il s’agit d’une mutation génétique appelée leucisme (et non albinisme) qui lui donne cette couleur blanche caractéristique. Le lion blanc est en réalité un lion d’Afrique qui appartient plus précisément à la sous-espèce du lion du Transvaal ou lion de Kruger (Panthera leo krugeri) dont la très grande majorité des individus dans la nature sont dits « normaux ». Le lion blanc se rencontre très rarement dans la nature, mais il arrive que des lionceaux blancs naissent au milieu d’une portée de lions « normaux » dans certaines réserves d’Afrique du Sud. Cette mutation est portée par un gène dit récessif, les deux parents doivent ainsi être tous les deux porteurs de ce gène pour qu’au moins l’un des petits soit blanc. Selon certaines croyances africaines, croiser le chemin d’un lion blanc porterait bonheur. Dans les parcs zoologiques français, les premiers lions blancs sont arrivés au ZooParc de Beauval en 1999. Aujourd’hui, il est possible d’en observer dans moins d’une dizaine d’établissements à travers l’hexagone.

À lire également…