© Le PAL
© Le PAL
Actualités

Un petit éléphanteau est né au PAL !

L’événement était attendu depuis de très longs mois et l’heure est arrivée : le petit éléphanteau du PAL est né dans le courant du mois de mai.

Une naissance après 22 mois de gestation

Il s’appelle Jack, il est né le dimanche 16 mai 2021 après plus de 22 mois de gestation. A la naissance, l’éléphanteau pesait 129,5 kg pour une hauteur de 0,89 cm au garrot. Sa mère, Nina, l’a porté pendant près de 690 jours, la gestation la plus longue pour un animal terrestre. Il s’agit du troisième petit de Nina après Jade, née en mai 2008 et Tom, né en mars 2014. Pour Rosemary, la vétérinaire du PAL, « la mise bas a été rapide, efficace et sans nous ! Nina a certainement attendu le départ des soigneurs dimanche soir, pour donner naissance à son petit sur le sable de sa grande loge. la mise bas a duré 30 minutes selon les indications de la vidéo. Tom qui était présent est resté calme. Il est venu « sentir » son petit frère au bout de 4 heures ». Nina s’occupe très bien de Jack, mère et fils pourront rejoindre la harde très prochainement. Tom 7 ans, Kavery la mère de Nina et Acra la matriarche et doyenne du groupe, sans oublier Upali le papa, pourront très vite rencontré Jack. Au PAL, l’espace réservé aux éléphants d’Asie, l’un des seuls groupes reproducteurs de France, est composé d’une plaine de 2 hectares et d’un bâtiment de 1200m². L’extérieur comprend également une grande zone de baignade ce qui permet aux éléphants de procéder à leurs jeux aquatiques comme ils le font régulièrement dans la nature. L’installation des éléphants du PAL est unanimement reconnue par les professionnels comme étant l’une des plus abouties en Europe.

Un événement très attendu

En février 2019, le PAL accueillait Upali, un bel éléphant d’Asie mâle de 24 ans arrivé du Zoo de Dublin en Irlande. L’objectif de cette venue : la reproduction. Upali est arrivé au PAL après les recommandations du coordinateur européen qui gère la reproduction de l’espèce à travers l’Europe. En juillet de la même année, il s’est naturellement accouplé avec Nina, une éléphante déjà présente au parc. Les soigneurs ont surveillé de très près son poids afin que son bébé ne soit pas trop gros ce qui pourrait créer des complications à la naissance. Des échographies transabdominales et des prises de sang quotidiennes ont permis de suivre sa gestation pour surveiller le taux de progestérone, une chute de cette hormone indiquant l’arrivée imminente du bébé. Le 16 mai dernier, l’équipe de soigneurs est arrivée sur les lieux vers 00h40, en plein milieu de la nuit, afin d’aider le petit à se lever en le massant et à trouver la mamelle. L’accès aux mamelles a été compliqué, mais l’équipe a consacré la journée du lundi à motiver Jack qui s’est enfin mis à téter vers 19h00. Une victoire tant la première tétée est importante pour un nouveau-né. Les six soigneurs qui se sont relayés sont aujourd’hui soulagés et heureux. « Nina a été parfaite, elle nous fait confiance », poursuit la vétérinaire. Elle a d’autant plus de mérite qu’elle revient de loin suite à sa patte cassée en 2015. Nina est rescapée d’une double fracture à la jambe, une première mondiale grâce au travail des vétérinaires et des soigneurs du parc.

Réouverture du PAL le 9 juin 2021

Après de très longs mois de fermeture, le PAL va enfin pouvoir rouvrir ses portes. Le parc, à la fois parc d’attractions et parc animalier, a préféré patienter jusqu’au 9 juin prochain afin d’ouvrir l’intégralité du parc en même temps. Le nouvel hôtel, le PAL Savana RESERVE, ouvrira dès le soir du 8 juin, tout comme les Lodges du PAL. Si les températures le permettent, Jack et sa mère pourront être visibles avec le reste du groupe à l’extérieur, dans la plaine des éléphants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *