Biotropica © Laëtitia Lassalle
Biotropica © Laëtitia Lassalle
Actualités

Naissance de jumeaux tamarins pinchés à Biotropica

C’est une naissance qui était très attendue du côté des soigneurs de Biotropica : des jumeaux tamarins pinchés ont vu le jour en avril dernier !

Une première pour Biotropica

Les jumeaux sont nés le 11 avril 2021. C’est Sarah Dotenville, soigneuse à Biotropica, qui a eu la chance d’observer les deux petits pour la première fois lorsqu’elle commençait sa tournée de nourrissage. « C’était vraiment magique ! Evidemment nous savions que la femelle était gestante. Mais nous ne connaissons pas la date de naissance à l’avance. Alors c’est toujours merveilleux d’arriver un matin et de découvrir des bébés. D’autant plus chez les tamarins pinchés. Ce sont nos premiers bébés pour cette espèce ! » déclare Sarah qui a découvert les petits sur le dos de leur mère alors qu’elle se dirigeait vers l’enclos des paresseux. Une joie partagée par l’ensemble des équipes de Biotropica.

Après environ 5 mois de gestation, la femelle donne naissance de 1 à 3 petits, mais le plus souvent deux. « Les jumeaux c’est la norme chez les petits singes tels que les tamarins et les ouistitis » indique François Huyghe, le directeur et vétérinaire du parc. « Il peut également n’y avoir qu’un petit dans 20% des cas et 3 petits dans 2% seulement des naissances ».

La naissance de ces petits tamarins, bien qu’attendue puisque les soigneurs savaient que la femelle était gestante, n’en est pas moins une petite surprise. Pour François Huyghe, « Les individus de ce couple n’étaient pas vraiment des candidats idéaux pour la reproduction. Du fait d’une part de leur âge déjà avancé : 10 ans pour le mâle, 6 ans pour la femelle. Et puis surtout du fait de l’histoire du mâle. Celui-ci est le dernier petit de sa famille, il n’a donc jamais participé à l’élevage et au portage de ses frères et sœurs. Nous ne savions pas comment il allait réagir à la vue des bébés ». En effet, chez le tamarin pinché, comme chez les autres espèces de tamarins ainsi que les ouistitis, tous les adultes (parents, frères et sœurs) portent les petits à tour de rôle. La mère s’occupe bien évidemment de l’allaitement mais les petits seront portés par toute la famille durant les 4 premiers mois de leur vie avant de prendre peu à peu leur indépendance. « Nous sommes désormais rassurés, il prend son rôle à cœur… quand il y pense ».

Le tamarin pinché : une espèce très menacée

Le tamarin pinché est l’un des primates les plus menacés d’extinction dans le monde. Il est classé « En danger critique d’extinction » (CR) sur la liste rouge de l’IUCN. On estime qu’il ne resterait plus que 2000 individus mâtures dans la nature. Des pertes considérables dans la population de tamarins pinchés, notamment dans les années 1960-1970, ont été causées par le braconnage. Entre 20 000 et 40 000 tamarins pinchés ont été envoyés aux Etats-Unis dans le but de faire des recherches médicales. Malheureusement aujourd’hui, l’espèce et son écosystème sont menacés par la déforestation pour l’agriculture, pour l’exploitation du bois ou encore pour l’extension des villes. Et les populations continuent de diminuer…

Les zoos au service de la sauvegarde des espèces menacées

Depuis de nombreuses années, le Proyecto Titi œuvre pour la sauvegarde du tamarin pinché. L’association travaille en coopération avec les populations locales et le gouvernement colombien pour faire connaitre et protéger cette espèce et son habitat. « Nous connaissons cette association depuis un moment déjà et nous avons décidé cette année de commencer à les soutenir financièrement », explique Laëtitia Lassalle, assistante zoologique chargée de Conservation pour Biotropica. « Cela fait partie de nos missions ! Pouvoir aider les association In-Situ, c’est-à-dire sur place dans la nature. Les deux petits nés ici à Biotropica, sont les ambassadeurs de leurs homologues sauvages ! Il est important que nos visiteurs soient sensibilisés aux causes de disparition des animaux et à ce que chacun peut faire pour y remédier. Et cela passe aussi par l’aide aux associations sur le terrain ». Le tamarin pinché fait l’objet d’un EEP, un Programme d’Elevage Européen qui a pour but de favoriser la reproduction de l’espèce tout en évitant les risques de consanguinité. En France, plus d’une vingtaine d’établissements zoologiques présentent des tamarins pinchés et participent à ce programme dont Biotropica. C’est également dans ce cadre que des naissances ont eu lieu récemment notamment à Exotic Park, au Parc Animalier d’Auvergne ou encore au ZooParc de Beauval.

Biotropica est ouvert

Après de longs mois de fermeture, le bout du tunnel est enfin arrivé. Depuis le 19 mai dernier, soit près d’une semaine, Biotropica peut de nouveau accueillir du public. Il est ouvert toute l’année de 9h30 à 17h30 en semaine et jusqu’à 19h00 le week-end. L’occasion d’aller découvrir les deux petits nouveaux encore fermement accrochés au dos de leur mère… ou de leur père !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *